arjel

Réunions du Jeudi 4 juillet 2019 – DUARTE, un dur à cuire

Si le quinté de ce jeudi 4 juillet 2019, à ParisLongchamp (R-1), s’offre aux 3-ans, les 2-ans SUJET LIBRE et JEHDA MAN, lesquels peuvent se targuer d’avoir gagné en débutant, remettre leur invincibilité en jeu dans le Prix du Jardin Alpin (3e course). Quant aux pouliches de 4-ans, POLYDREAM et SPINNING MEMORIES, respectivement affichées 3e et 4e du Prix du Palais Royal, fin mai, sur le tracé proposé, elles semblent en mesure de se tailler la part du lion dans le Gr.III Prix de la Porte Maillot (5e course).

A Marseille-Borély (R-3), le 6-ans DUARTE, trotteur dur à l’effort, de surcroît confirmé sur cet anneau phocéen, s’annonce difficile à déloger dans le Prix des Tilleuls (4e course).

Quant à notre Pro du Jour, Georges Fournigault, il nous a fait part de sa confiance, pour la réunion de Vichy (R-4).

Le Quinté du jour

Henri-Alex Pantall est triplement représenté dans le Prix du Petit Pré, quinté de ce jeudi, à ParisLongchamp. Au regard des forces en présence, il pourrait bien se tailler la part du lion dans ce handicap réservé aux 3-ans.

Gagnants

1 TOP MAX : Il fait preuve d’une louable régularité depuis ses débuts et reste sur un probant succès à Compiègne. Attention à ses débuts à ce niveau.

conseil de jeu : 10e P

7 WADDAH : Cet autre pensionnaire de Henri-Alex Pantall vient de se classer 2e d’un quinté-référence, à Saint-Cloud. Une confirmation est ici attendue.

conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

6 LYONS : Il a terminé dans une plaisante action pour se classer 6e d’un quinté référence, le 12 juin. On garde.

11 ARUM : Elle a pris la 4e place du quinté Prix de la Montagne Chérie, le mois dernier à Saint-Cloud, devançant le précédent nommé.

Impasses

9 GLENORCHY : Il reste sur un échec en pareille société, a hérité d’une mauvais n° dans les stalles et découvre la distance. Sans nous.

17 BIGMOUTH : Il vient d’ouvrir son palmarès dans une course à réclamer. Ici, cela se complique…

Les paris Quinté du jour

Quinté1-7-6-11-3-10-5-2
Duo 41-6-7

Le chiffre du jour

43%

DREAM DE LASSERIE (805 – R-3 à Marseille-Borely)

Il affiche 18 succès en 42 courses courues, soit près de 43% de réussite à la « gagne ». Un score qu’il semble en mesure d’améliorer dans le Prix d’Enghien.

L’info du jour

POLYDREAM (505 – R-1 à ParisLongchamp)

Lauréate du Prix du Palais-Royal (Gr.III), sur ce tracé, à pareille époque l’an dernier, avant de s’adjuger le Prix Maurice de Gheest (Gr.I), à Deauville, et ayant dominé plusieurs de ses adversaires du jour, fin mai, toujours sur cette piste, elle s’aligne au départ du Prix de la Porte Maillot avec une belle chance de succès.

DUARTE (411 – R-3 à Marseille-Borély)

Ses deux dernières sorties sous la selle se sont soldées par autant de séduisants succès, de surcroît sur le tracé proposé. Sa chance saute aux yeux dans le Prix des Tilleuls.

Le Pro du jour

Georges Fournigault aligne trois partants, jeudi à Vichy (R-4). Rencontre.

Georges, comment abordez-vous cette réunion ?

Avec optimisme. je compte surtout sur BERENICE DU LOISIR (305). Cela ne s’est pas déroulé comme je le souhaitais récemment dans un quinté. Elle s’est retrouvée bloquée en dedans et j’ai été contraint de la décaler en dehors. Or, elle a très bien conclu en pleine piste. Elle n’a pas été fatiguée par cette sortie. D’ailleurs, elle a mangé ses deux pots d’avoine le soir-même. La jument est restée au mieux. Il s’agit d’une bonne course pour elle, l’un de ses meilleurs engagements du moment. Elle sait finir vite quand on lui masque l’effort. Sans négliger l’opposition, je pense qu’elle a la pointure de cette course. Je suis très confiant. Je me méfie surtout de Cilento (307) et de Climax de Bapré (310). Je drive également EH FADA (209). Jean Boillereau l’a placé récemment sous mon entraînement. Il a des qualité mais il est compliqué. Il a couru honorablement le 1er juin mais il m’a déçu récemment. Je suis dans le flou avec lui. Quant à FEE DE VILLEMER (709), elle est en phase d’apprentissage. Elle n’a pas de marge.  Je n’ai pas regardé l’opposition mais le but, ici, est de la faire patienter côté corde et de la faire bien finir. Elle briguera une allocation.