arjel

Réunions du Jeudi 30 janvier 2020 – Attention au DIABLE !

S’il n’avait plus gagné à Vincennes depuis le 29 décembre, date de sa victoire avec Billie de Montfort, dans le Prix de Bourgogne (Gr.II), Gabriele Gelormini a brisé cet écart, mardi dernier, au sulky de Forrest Gédé. Nul doute que le driver transalpin aura à coeur de « remettre le couvert » avec le doué DIABLE DE VAUVERT, lequel sera au départ du Prix de Langeais, quinté de ce jeudi 30 janvier 2020.

Dans la course suivante, le Prix d’Auch (2e course), HISPANIEN ne surprendrait pas en ouvrant son palmarès. Il lui faudra toutefois se défaire de HOUSTON BERRY, qui vient de le devancer, en début de mois sur une distance plus courte, et de HURRICANE WAY, en phase ascendante. Dans le Prix de Barfleur (7e course), FALCO D’HAVAROCHE briguera une quatrième victoire consécutive. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra notamment dominer FABAGO DU GERS, en quête de rachat, et de FLEURON D’ACADIE, à créditer du meilleur chrono du peloton sur le parcours, celui des 2.700 mètres de la Grande Piste.

A Lyon-La Soie (R-4), dans le Prix du Parc du Perche (6e course), la préservée GUERILLA JET est une lauréate en puissance. D’autant que son aptitude aux parcours à main droite est avérée.

Le Quinté du jour

DIABLE DE VAUVERT s’est frotté aux meilleurs de sa promotion, à l’âge de 5-ans, en 2018, avant de connaître des interruptions de carrière. Présenté pieds nus contrairement à sa récente course de rentrée, à Vincennes, il s’annonce redoutable dans le Prix de Langeais, quinté de ce jeudi.

Gagnants

11 DIABLE DE VAUVERT : Il a des titres à faire valoir. Il a notamment dominé Davidson du Pont dans l’édition 2018 du Prix Jockey (Gr.II). Après une course de rentrée profitable dans le Prix de Brest, il est apte à refaire parler de lui. D’autant qu’il possède en 1’11 »7, le meilleur chrono du peloton sur ce parcours. Première chance.

Conseil de jeu : 15e G-P

7 DOLLAR SOYER : Il a prouvé qu’il fallait compter avec lui dans les tournois de ce genre. Aligné pieds nus et bien situé au premier échelon, il va défendre chèrement ses chances.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

13 COLT DES ESSARTS : Il est efficace pieds nus, configuration dans laquelle il affiche treize podiums en quinze tentatives. Il le sera ici. On garde.

6 DELFINO : Certes, il reste sur une disqualification. Or, il s’était auparavant classé 3e d’un quinté de même facture, le 25 décembre. Il trouve ici une belle occasion de redorer son blason.

Impasses

9 BLOOMER : Il est désormais plus recommandable sous la selle. L’impasse est tentante.

15 DROLE DE JET : Certes, il est doué. Or, il n’a pas été revu depuis le mois de septembre et reste ferré. Une autre fois.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 11. Champ réduit : 7-13-6-8-16-12-1
Couplé6-7-11-13

Le chiffre du jour

1’13 »4

FLEURON D’ACADIE (708 – R-1 à Vincennes)

Il possède, en 1’13 »4, le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. En outre, il sera produira déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière. Dès lors, il mérite crédit dans le Prix de Barfleur.

L’info du jour

HISPANIEN (210 – R-1 à Vincennes)

Remaqué le jour de ses débuts publics, à Vincennes, où il a pris une platonique 2e place, il a depuis pris des places. Il semble en mesure d’ouvrir son palmarès dans le Prix d’Auch.

GUERILLA JET (605 – R-4 à Lyon-La Soie)

Elle est tenue en estime par son entraîneur Yannick Desmet. En phase ascendante et bonne droitière, elle ne devrait pas être loin de la vérité dans le Prix du Parc du Perche.

Le Pro du jour

Grégory Laurent aura deux partants, jeudi à Lyon-La Soie (R-4). Voici ses impressions…

Grégory, vous alignez tout d’abord EXQUISE MARCEAUX (115). Quel est votre avis ?

J’ai été patient avec elle. Elle a été préservée. Elle a de la qualité. Elle a fini son année 2019 avec un succès, courant novembre à Lyon-La Soie. Elle a eu du repos pendant un mois après cette victoire. Il s’agit d’une grande jument, assez imposante. Selon moi, il va lui falloir un peu de temps avant de retrouver ses meilleures sensations. En valeur pure, elle a la pointure d’un lot de ce genre mais elle n’est pas encore à 100% de ses moyens. Cela peut l’empêcher de s’imposer. Il me semble préférable de l’envisager pour les accessits, d’autant qu’elle n’est pas incapable de faire une faute au départ. Il lui faut du temps pour se mettre en jambes. Elle n’est pas pratique. Il faut éviter de la provoquer au départ.

On passe à GOLDEN MARCEAUX (413)….

Il a bien travaillé l’an dernier. Il avait besoin de souffler en fin d’année. Je lui ai donc accordé un break en début d’hiver. J’en ai profité pour lui faire ses soins. Il n’a pas vraiment changé. Sa mère était toute petite. Il n’est pas très grand non plus. Il a du travail. Il n’est peut-être affûté pour gagner dès sa course de rentrée mais je pense qu’il va bien courir. A mon avis, une bonne place est dans ses cordes.