arjel

Réunions du Jeudi 21 mai 2020 – EDISA, un test sur la distance

La journée de ce jeudi 2 mai 2020 fait la part belle aux galopeurs avec des réunions programmées à Deauville (R-1), théâtre de l’événement du jour, au Lion d’Angers (R-3) et à Lyon-Parilly (R-4). Quant aux amateurs de courses de trot, il se pencheront sur la réunion de Nantes (R-2).

A Deauville (R-1), dans le Prix Gold River – Fonds Européen de l’Elevage (Listed-race – 2e course), EDISA sera intéressante à juger sur ce tracé des 2.800 mètres, elle qui s’est jusqu’à présent produite sur des distances plus courtes. Or, jugée sur ses podiums obtenus dans des épreuves estampillées Groupe, l’an dernier, cette pensionnaire de Alain de Royer Dupré ne surprendrait pas en s’imposant. Elle devra néanmoins redouter, dans l’ordre du programme, MUETTE, confirmée sur la distance, THINK OF ME, irréprochable depuis ses débuts et restant sur une victoire, courant mars à Fontainebleau, et ENDORPHINE, 2e de Gr.III, l’an dernier sur la distance proposée.

A Nantes (R-2), l’entraîneur Michel Dabouis semble bien représenté. Il pourra notamment compter sur  le 5-ans FILYGAN (4e course), lequel reste sur une encourageante série de trois podiums consécutifs, et sur son cadet GAUDEO, qui trouve une opposition dans ses cordes dans la sixième course du programme.

Le Quinté du jour

En dépit de son top-weight, le 6-ans CHASSELAY a les moyens de s’adjuger le Prix du Pavillon Royal, quinté de ce jeudi, à Deauville. Il aura notre préférence.

Gagnants

1 CHASSELAY : Il s’est adjugé un quinté l’été dernier à Deauville et a confirmé depuis malgré la surcharge encourue. Dès lors, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 10e P

6 TABULARASA : Il reste sur trois podiums, tous obtenus dans des handicaps-quintés. Adepte de la course en avant et du bon terrain, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

11 MONARGENT : Il a remporté un quinté cagnois, courant février, où il dominait quatre de ses rivaux du jour. On garde.

7 KHOCHENKO : A l’image du précédent nommé, il s’est adjugé un quinté, cet hiver à Cagnes-sur-Mer avant de se classer 4e d’un nouveau quinté cagnois. Méfiance.

Impasses

2 ZILLIONE SUN : Elle reste sur un échec à Deauville. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté1-6-11-7-10-4-9-13
Couplé1-6-7-11

Le chiffre du jour

11

DENZO DE GUEZ (802 – R-2 à Nantes)

En dix-neuf courses courues, il s’est permis le luxe de signer onze succès. Un score qu’il tentera d’améliorer dans le Grand Prix de la Compa.

L’info du jour

EDISA (203 – R-1 à ParisLongchamp)

Elle affiche six podiums en neuf courses courues, dont ceux obtenus dans les Prix de Malleret (Gr.II) et du Conseil de Paris (Gr.II), l’an dernier. Aussi, elle se présente au départ du Prix Gold River avec de légitimes ambitions.

GAUDEO (607 – R-2 à Nantes)

Ses deux dernières sorties se sont soldées par autant de places de 2e. Efficace sur les tracés de tenue et aligné pieds nus, il trouve ici l’occasion de renouer avec la victoire.

Le Pro du jour

William Menuet sellera trois partants, jeudi, au Lion d’Angers (R-3). Rencontre

William, vous alignez tout d’abord LADY SHIRLEY (102). Votre avis ?

C’est une bonne pouliche. Elle a montré ses moyens cet hiver à Pau. Et, la dernière fois, courant mars à Compiègne, sa faute à l’avant-dernière haie lui coûte cher. Elle aurait lutté pour la victoire sans cette bévue. Elle a été montée « cool » ce jour-là. Ce parcours école lui a été profitable. Elle a bien progressé au cours des derniers mois. Elle a un petit physique mais elle porte bien le poids et est efficace sur l’obstacle. Depuis, j’avais repéré ce bon engagement. Elle a travaillé en conséquence. Son jockey la connaît et tentera de la monter en embuscade. Elle s’adapte à tous les terrains. Vous l’aurez compris, je suis confiant.

On passe à COEUR DE CHANCE (503)

Je l’ai reçu avant le confinement pour le dresser sur le cross. Il est limité sur le steeple-chase mais le cheval a du boulot. Ici, son manque de métier sur le cross peut se faire sentir, surtout face à des chevaux plus expérimentés que lui, mais il va apprendre. Je déplore toutefois l’élimination de mon autre pensionnaire Bomari. Dans cette course, il aurait eu une meilleure chance.

Un mot également sur le 9-ans BABY BOY (706)

Vous le connaissez. C’est un cheval confirmé sur le cross. Il sait « lire et écrire ». A Fontainebleau, courant février, son jockey est venu au mauvais moment. Le cheval a tourné au large et n’était plus motivé pour finir. La matin, il est pimpant mais l’après-midi, il ‘est pas toujours volontaire, notamment sur le steeple-chase. A  son âge, il faut composer avec son humeur et ses envies. Il n’est pas toujours décidé. Cette course a pour but de l’amener au mieux en vue de l’Anjou Loire Challenge, le 15 juin. Hélas, cette année, l’Anjou Loire a été réduit de distance. J’aurais préféré le voir sur le parcours des sept kilomètres.