arjel

Réunions du Jeudi 17 septembre 2020 – Allo HOUSTON !

Direction l’hippodrome de Paris-Vincennes (R-1) pour la réunion principale de ce jeudi 17 septembre 2020. Dans le Prix de Bagnères (3e course), le doué HOUSTON DE BLARY trouve une belle occasion de renouer avec la victoire. Comptant quatre succès en six prestations publiques au trot monté, et rapidement disqualifié dans le Prix Pierre Gamare (Gr.II), le 22 août, sur le tracé proposé, celui des 2.700 mètres, grande piste, le pensionnaire de Philippe Allaire devrait logiquement redorer son blason. Il sera retenu devant HAMILTON RENKA et HORA BOT EUR MOEL, ses dauphins, le 15 juillet à Enghien, et HASHKA, tombeur de la dernière citée à l’occasion de son facile succès obtenu le 19 août, à Vincennes.

Dans la rencontre précédente, le Prix Gaston Roussel (2e course), BRIO DE TILLARD, à créditer du meilleur chrono du peloton sur le parcours proposé, DERBY D’ANJOU, confirmé à ce niveau, et CHARME DE STAR, nouveau venu ambitieux sous la selle, semblent en mesure de s’expliquer pour les premières places.

A Compiègne (R-3), dans le Prix du Bras d’Or (4e course), TELEMAQUE trouve une belle occasion de signer un premier succès. Dans cette épreuve, il conviendra également de surveiller l’inédit RISKY ASSET, qui n’effectue certainement pas le déplacement d’Allemagne pour faire de la figuration.

Le Quinté du jour

Encourageant 2e pour ses débuts sur notre sol, le Scandinave MARTIN DE BOS s’annonce redoutable dans le Prix Bernard le Quellec, quinté de ce jeudi, à Vincennes.

Gagnants

3 MARTIN DE BOS : Ce fils de Maharajah compte 13 succès en 38 courses courues. En outre, il a pris une séduisante 2e place, pour sa rentrée et ses débuts en France, dans un Gr.III disputé en début de mois à Vincennes. Notre favori.

Conseil de jeu : 20e G-P

9 GOOFY GREENWOOD : Il se recommande de 25 podiums, dont 21 succès en 31 sorties publiques. D’autre part, il reste sur un succès dans un quinté à Vincennes. Obligé d’y croire.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

8 ECLAIR DU MIREL : Il est confirmé à ce niveau (une victoire et quatre places en sept quintés) et vient de conclure dans le sillage de notre préféré. On garde.

13 CRUSOE D’ANAMA : Ses deux dernières sorties déferré des quatre pieds ont été couronnées de victoires. Méfiance.

Impasses

5 EVENING STAR : Elle est plus recommandable sous la selle. Impasse conseillée.

6 ALTIUS FORTIS : Il est toujours à la recherche d’un premier succès dans un quinté. Ici, face à ses cadets, sa tâche s’annonce compliquée.

10 ALTEA DE PIENCOURT : Ses derniers parcours n’inclinent guère à la confiance. En outre, elle reste ferrée.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 3-9. Champ réduit : 8-13-4-2-1-16-11
Couplé3-8-9-13

Le chiffre du jour

1’12 »8

BRIO DE TILLARD (211 – R-1 à Vincennes)

Il possède, en 1’12 »8, le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. Idéalement engagé dans le Prix Gaston Roussel, il comptera de logiques partisans.

L’info du jour

HOUSTON DE BLARY (306 – R-1 à Vincennes)

Il a d’ores et déjà dévoilé des moyens sous la selle, y comptant quatre succès en six tentatives. Sage au départ, il peut faire sien le Prix de Bagnères.

TELEMAQUE (403 – R-3 à Compiègne)

Il compte deux podiums en quatre courses courues et a mieux conclu que ne l’indique son dernier classement brut, dans une classe 2 deauvillaise, le mois dernier. Gare à lui dans le Prix du Bras d’Or.

Le Pro du jour

Veillant à la destinée d’une vingtaine de trotteurs, James Lebouteiller aura deux partants, jeudi à Pornichet-La Baule (R-4). Voici ses impressions :

James, vous drivez tout d’abord FRENE D’ANSON (110). Votre avis ?

Ce cheval a toujours eu de la qualité. Je l’ai toujours estimé. A mon avis, il n’a pas les gains en rapport avec sa qualité. Pour tout vous avouer, je n’ai jamais entraîné un cheval de cette trempe. En outre, il a un bon mental. Il est meilleur que Caid Barbes, un autre de mes protégés. Il est grand et manquait de force en début de carrière. En outre, il a une hanche coulée. Au fil du temps et de ses courses, il a pris de la force. Il ne m’a pas étonné en remportant cinq de ses huit dernières sorties. Hélas, il reste souffreteux. Il a mal dans les os. Il faut donc composer avec cela. Il lui faut donc des soins et du confort. Par ailleurs, ce n’est pas un gros débouleur. Il est souvent pris de vitesse durant le premier kilomètre mais ensuite il n’a besoin de personne pour faire les 1.500 derniers mètres. Jeudi, il s’agira d’une course de rentrée. Il n’a pas couru depuis le mois de juin. Il se prépare assez vite. Je le juge en bonne condition. Ici, pour cette reprise de contact avec la compétition, je préfère le laisser ferré. J’envisage de ne faire que le dernier kilomètre. Mais, vu son potentiel, il a les moyens de s’illustrer. Je vous invite d’ailleurs à le suivre durant tout l’automne.

Un mot également sur ELSA BARBES (703)…

Elle avait bien gagné à Nantes, l’an dernier mais elle n’a pas confirmé ensuite. Certes, elle ne manque pas de qualité mais elle n’a pas un super mental. Elle a pour elle de suivre tous les trains mais il faut impérativement la courir cachée. Elle sait aller vite sur un bout. Jeudi, à la faveur d’un bon déroulement de course, en embuscade, elle peut prendre une allocation.