arjel

Réunions du Jeudi 17 janvier 2019 – Plusieurs chevaux à reprendre en confiance…

Le réunion programmée à Vincennes (R-1) en ce jeudi 17 janvier 2019 fait la part belle aux femelles. Quatre des huit courses à l’affiche de cette nouvelle journée dans le temple du trot sont en effet réservées aux juments, dont le Prix de Douvres, épreuve retenue pour les paris à la carte.

Dans le Prix de Pontault-Combault (3e course), épreuve qui s’offre uniquement aux pouliches de 4-ans, FONTANA PIPER s’annonce redoutable, elle qui n’aurait pas été loin de loin de la vérité si elle avait trouvé le passage dans la phase finale du Prix de Landerneau, fin décembre sur le tracé qu’elle retrouvera jeudi. Dès lors, il faut la reprendre en confiance.
A racheter également NET LADY, à Pau (R-2). Tombée dans le Prix Mortimer de Lassense, le mois dernier, sur ce même cross palois, alors qu’elle possédait des ressources, cette pensionaire d’Emmanuel Clayeux devrait – sauf incident – obtenir une compensation dans le Prix Gerard Sereys (3e course).

A Cagnes-sur-Mer (R-4), il conviendra également de reprendre BEERSCOTT (2e course), lequel est confirmé sur la piste cagnoise et évoluera déferré des quatre pieds pour cette course visée.

Quant à notre Pro du Jour, Grégory Ledoux, il est loin d’être négatif avec ELVIS D’EVRON.

Le Quinté du jour

Huit des dix-sept juments de 6-ans présentées dans le quinté Prix de Douvres peuvent se targuer d’avoir déjà gagné sur le tracé qu’elles retrouveront jeudi, celui des 2.700 mètres, Grande Piste. A commencer par nos deux préférées DIVINE DE NAVARY et DARLING BERRY.

Gagnants

15 DIVINE DE NAVARY : Elle s’est imposée avec la manière, fin octobre sur ce tracé, et ce aux dépens de six de ses rivales du jour. Notre favorite.

Conseil de jeu : 10e G/P

17 DARLING BERRY : Elle a signé deux succès lors du précédent meeting meeting d’hiver, fait face à un engagement de choix et évoluera pieds nus pour cet objectif. Obligé d’y croire !

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

12 DENTELLA BELLA : Elle a gagné sur le tracé proposé le 13 décembre et vient de s’imposer avec de la marge à Nantes. Confirmation attendue.

14 DOUCEUR DU CHENE : Elle a devancé cinq de ses adversaires du jour, dont la précédente citée, le 23 décembre. On garde.

Impasses

2 DUBAI DREAM : Longtemps tenue écartée de la compétition, elle reste sur trois échecs et évoluera ferrée. Pour une autre fois.

5 DALJEMOSA : Elle n’a pas été revue depuis le début du mois d’octobre et reste ferrée. On écarte.

Les paris Quinté du jour

Quinté15-17-12-14-13-3-16-11
Trio12-13-14-15-17

Le chiffre du jour

78%

NET LADY (301 – R-2 à Pau)

En neuf sorties sur le cross-country de Pau, elle a signé sept podiums, (soit près de 78% de réussite). Des statistiques qu’elle devrait soigner dans le Prix Gerard Sereys.

L’info du jour

FONTANA PIPER (307 – R-1 à Vincennes)

Elle compte quatre podiums, dont deux succès, en six courses courues. En outre, elle aurait lutté pour le succès si elle avait trouvé le passage pour finir, le 29 décembre sur le tracé proposé. Candidate au succès.

EDEN DE THYL (109 – R-4 à Cagnes-sur-Mer)

Il s’est imposé avec de la marge, le 9 janvier su ce tracé, dominant huit de ses rivaux du jour. Rien ne s’oppose à une confirmation de sa part dans le Prix Christian Allilaire.

Le Pro du jour

Veillant à la destinée d’une dizaine de trotteurs, l’entraîneur Grégory Ledoux présente ELVIS D’EVRON (413), jeudi à Vincennes (R-1). Voici ses impressions :

Grégory, que pouvez-vous nous apprendre sur votre protégé ?

Il est revenu à l’écurie fin juillet. Il a été préservé cet automne afin de le préserver pour cet hiver. Comme vous le savez, le départ a toujours été son point faible. C’est pour cette raison qu’il a surtout couru départ autostart, l’hiver dernier. On a procédé à des réglages avec lui en modifiant sa bride. Cela semble lui convenir. En tout cas, il est parti au trot lors de ses deux dernières sorties. Un fois parti, il est relativement pratique à utiliser.

On vous sent confiant…

Il a bien gagné sur la grande piste, courant novembre à Vincennes. Il s’est montré fort ce jour-là car il a progressé en dehors, le nez au vent, dans la montée, avant de bien poursuivre son effort. Et, la dernière fois, il est de nouveau parti lentement, ce qui lui coûte un meilleur classement pour finir Cette fois, on va essayer de prendre davantage de risques en partant. Il a de la tenue. Il est dur. S’il s’élance sur la bonne jambe, je pense qu’il faudra compter avec lui. A terme, l’hiver prochain, on envisage de le courir sous la selle. A mon avis, il a de l’avenir dans cette discipline.