arjel

Réunions du Jeudi 16 juillet 2020 – GUYANE, un soleil ?

Du Galop à Compiègne (R-1), et au Lion d’Angers (R-3), du Trot à Hyères (R-2) et aux Sables d’Olonne (R-4), tel sera le programme hippique national de ce jeudi 16 juillet 2020.

A Compiègne (R-1), dans le Prix de la Fontaine Roch (2e course), ELLERSLIE LACE trouve une belle occasion de renouer avec la victoire, elle qui vient de prendre la cinquième place de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr.I), le mois dernier à Deauville. Elle aura surtout à craindre THREAD OF SILVER, proche de sa course, et CLOUDY, une inédite bien née.

Au Lion d’Angers (R-3), dans l’épreuve d’ouverture, le Prix de Feneu (1ere course), GOLDY MAKER s’élancera avec l’entière confiance de notre Pro du Jour Raphaël Marcel. GALAXICE et GIRLISH DE GRUGY, lesquelles viennent de conclure dans son sillage, aux Sables d’Olonne et la retrouvent dans des conditions de poids plus favorables, peuvent également nourrir de légitimes ambitions. Quant à GEPETTO, il aura surtout contre lui sa lourde charge.

Un peu plus d’une heure plus tard, dans le Prix Eugene Rousseau (3e course), GUYANE trouve une belle occasion d’ouvrir son palmarès. Elle devrait s’expliquer avec GOUT DU BONHEUR et GOLD VIC, respectivement affichés 3e et 6e du Prix d’Aurillac, le 13 juin à Moulins.

Le Quinté du jour

Respectivement affichés 3e, 4e et 5e du handicap Prix du Petit Pré, fin juin à ParisLongchamp, SOUS LES NUAGES, LIONEL et AARHUS devraient confirmer dans le Prix de la Clairière de l’Armistice, quinté de ce jeudi, à Compiègne.

Gagnants

5 SOUS LES NUAGES : Il affiche une 3e place et une place de 4e en autant de sorties dans les quintés. Venant de devancer plusieurs de ses rivaux du jour, à ParisLongchamp, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 10e G-P

7 AARHUS : Il a signé une plaisant succès dans un handicap deauvillais, courant mai, et ce en dépit d’un n° en dehors dans les stalles. Honorable 6e depuis d’un quinté référence, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

2 LORD WELLINGTON : Il a prouvé qu’il avait la pointure d’un lot de ce genre. En dépit de son numéro en dehors dans les stalles de départ, il a une bonne carte à jouer.

12 LIONEL : Il compte trois places de 3e en neuf courses courues et vient de prendre une encourageante 5e place dans le quinté référence du 25 juin à ParisLongchamp. Confirmation attendue.

10 VIA GALLILCA : Si elle est toujours à la recherche d’une première victoire, elle affiche cinq podiums en cinq courses courues. Gare à ses débuts en pareille société.

Impasses

15 ZIHUATANEJO : Il a nettement échoué le 11 mai, dans un handicap disputé à ParisLongchamp. Pas facile d’y croire !

Les paris Quinté du jour

Quinté5-7-2-12-10-3-9-11
Trio2-5-7-10-12

Le chiffre du jour

71%

CANDIDE (407 – R-3 au Lion d’Angers)

Gagnant de Gr.III, en plat, à l’âge de 2-ans, il affiche dix podiums, dont quatre succès, en quatorze sorties sur les obstacles, soit plus de 71% de réussite. Des statistiques qu’il aura à coeur de soigner dans le Prix Chamberko.

L’info du jour

ELLERSLIE LACE (210 – R-1 à Compiègne)

Elle s’est classée deuxième de Listed-race, en fin d’année dernière à Chantilly. En outre, elle vient de prendre la cinquième place de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr.I), le mois dernier à Deauville. De quoi incliner à la confiance dans le Prix de la Fontaine Roch.

GUYANE (301 – R-3 au Lion d’Angers)

Elle se recommande de trois podiums en six sorties publiques. Elle s’aligne au départ du Prix Eugene Rousseau avec la ferme intention d’ouvrir son palmarès.

Le Pro du jour

Ancien jockey dans les écuries Chevillard et Lamotte d’Argy, installé entraîneur depuis trois ans, et veillant à la destinée d’une dizaine de galopeurs, Raphaël Marcel sellera GLORY MAKER (102), jeudi au Lion d’Angers (R-3). Visiblement la confiance est de mise. Rencontre.

Raphaël, quel regard portez-vous sur le début de carrière de votre pensionnaire ?

Elle est arrivée à l’écurie yearling. Elle est tardive. Pour l’anecdote, j’ai gagné avec sa grand-mère. Elle a bien débuté durant l’automne, à Saint-Brieuc. Elle a terminé 3e ce jour-là mais elle aurait lutté pour la victoire avec un meilleur scénario de course. En revanche, sa course de Durtal, le mois suivant, début novembre, est à oublier. Ce jour-là, elle est rentrée avec un abcès dans un postérieur. A cette époque, elle a été quinze jours sans pouvoir poser le pied par terre. Depuis, elle a pris de la force et de la maturité entre 3 et 4-ans. Comme je l’escomptais, elle a montré ses moyens en signant deux succès cette année. Elle a mis un « vrai » coup d’accélérateur, la dernière fois pour s’imposer aux Sables d’Olonne. Elle m’a beaucoup plu.

Quelles seront ses ambitions, jeudi ?

La pouliche progresse constamment. Elle s’assagît au fil des sorties. D’ailleurs, l’autre jour, aux Sables d’Olonne, elle était bien posée, contrairement à sa victoire à Dieppe où elle avait « tirée » un peu, sur sa fraîcheur. A mon avis, elle a les moyens d’aller lutter avec les meilleures de sa promotion. Désormais, avec ses gains, je n’ai plus le choix des engagements. Cela dit, malgré la présence de Gepetto, un gagnant de bonnes courses, je lui vois une toute première chance. Si elle venait à conclure 1ere ou 2e de cette course, j’envisage de lui accorder deux semaines de break avant de préparer un Gr.I, à ParisLongchamp. L’obstacle n’est pas d’actualité avec elle mais vu ses origines, cela ne m’inquiète pas du tout. Sa mère et sa tante ont gagné sur les obstacles. Elle est née pour y réussir si besoin.