arjel

Réunions du Jeudi 14 février 2019 – GUERILLA DE SIMM, prête à combattre !

L’hippodrome de Vincennes (R-1) propose une réunion de qualité en ce jeudi 14 février 2019, avec deux Grs.II à l’affiche. Pas moins de trois épreuves estampillées Gr.III sont en effet au programme de cette nouvelle journée dans le temple du trot, dont les Prix Edouard Marcillac (2e course) et Holly du Locton (5e course), lesquels rassemblent des 3-ans, sous la selle.

Dans le premier nommé, les compagnons d’entraînement GODIGIOUS DELADOU, invaincu en deux prestations au trot monté, et l’athlétique GEYSER DU GOUTIER, nouveau venu ambitieux dans la discipline, méritent crédit, à l’instar de GOSPEL PAT, dauphin du premier cité, le 29 janvier.

Dans le Prix Holly du Locton, son pendant pour les pouliches, il convient de s’attarder sur les candidatures de GUERILLA DE SIMM, lauréate pour ses débuts au trot monté, le 12 janvier, avec d’être disqualifiée au sulky, de GUERLEY SEVEN et GRANDISSIMA, ses dauphines, ce jour-là, dans le Prix de Montreuil, la dernière nommée ayant depuis gagné avec la manière, fin janvier.

A Fontainebleau (R-2), SHANNON VERSE dispose d’une belle chance théorique dans le Prix de la Société des Courses de Pau (4e course). Attention également à BEEP BOP PELEM, qui conserve la confiance de notre Pro du Jour, William Menuet.

Le Quinté du jour

Des trotteurs d’âge sont au départ du Prix de Châteaurenard, quinté de ce jeudi à Vincennes. Au regard des forces en présence, les 7-ans devraient damer le pion à leurs aînés.

Gagnants

3 VALOKAJA HINDO : Il s’est permis le luxe de signer six succès consécutifs de début novembre à fin décembre 2018. En outre, il est invaincu en deux sorties sur le tracé proposé. Une base de jeu toute indiquée.

Conseil de jeu : 20e G/P

12 CERENZO TURBO : Il est irréprochable depuis le début de l’année, ayant notamment signé deux succès au niveau quinté, en 2019, et sera de nouveau présenté pieds nus. Confirmation attendue.

Conseil de jeu : 20e P

Spéculatifs

2 TESAURO : S’il est toujours à la recherche d’un premier succès dans un quinté, il y compte déjà quatre places en dix tentatives. Dauphin de Valokaja Hindo dans le Quinté Prix de Craon, le 25 décembre, il mérite crédit.

10 CE BELLO ROMAIN : Lors de ses dix dernières sorties, il n’est jamais sorti des quatre premiers, ayant de surcroît signé six succès. Récent 2e à ce niveau et sur la Grande Piste, il comptera de logiques supporters.

Impasses

4 VIVALDI D’AMBOISE : Longtemps tenu écarté de la compétition, il n’a pas encore recouvré ses meilleures sensations. Impasse conseillée.

6 VIKING DU PILET : Il n’a pas été revu en piste depuis presqu’un an. A revoir ultérieurement…

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 3-12. Champ réduit : 2-10-11-14-9-13-7
Couplé2-3-10-12

Le chiffre du jour

65%

LAMIGO (202- R-2 à Fontainebleau)

Ce 11-ans est confirmé dans les courses à réclamers. Il y compte en effet onze podiums (soit près de 65% de réussite), dont six succès, en dix-sept prestations. Un score qu’il devrait améliorer dans le Prix Rotary Club de Fontainebleau.

L’info du jour

GUERILLA DE SIMM (505 – R-1 à Vincennes)

Ses débuts publics ont été couronnés de succès, le mois dernier, sous la selle. Vu le style de cette victoire, une confirmation est attendue dans le Prix Holly du Locton.

SHANNON VERSE (401 – R-2 à Fontainebleau)

Ses deux dernières sorties dans la discipine, sur le steeple-chase, se sont soldées par autant de probants succès, à Lyon-Parilly, en fin d’année dernière. La passe de trois est envisageable et envisagée…

Le Pro du jour

William Menuet aligne deux partantes dans le Prix du Conseil Municipal de Chailly-en-Bière, jeudi à Fontainebleau (R-2). Rencontre.

William, pouvez-vous nous parler de vos deux juments ?

Pas de problème. BEEP BOP PELEM (704) est une soeur de Meshadora Pelem qui était également sous mon entraînement. Elle avait gagné un quinté, en 2016, sur le steeple-chase de Clairefontaine, et elle allait dans le terrain lourd. Quant à cette 5-ans, elle a très bien débuté,  sur les haies de Pau (3e le 5 décembre). J’avais peur qu’elle ne se  montre trop pouliche de plat pour ses premiers pas dans la discipline. Je l’avais donc munie d’un bonnet et lui avais mis des bouchons dans les oreilles. Thomas Beaurain avait comme consignes de la détendre et de la planquer. Il s’est fait surprendre, car elle allait facile dans le parcours. Il l’a laissé faire et elle a perdu du temps sur la dernière haie. Cela dit, j’ai bien aimé son comportement, d’autant qu’elle affrontait les mâles ce jour-là. Elle a confirmé en se classant 2e à Pau, trois semaines plus tard. La jument est restée bien. C’est un bon engagement pour elle, la course étant réservée à ses contemporaines. Le terrain lourd lui convient. J’ai donc des raisons d’y croire. Quant à PINCELOUVETTE (713), elle est inédite. J’ai besoin de voir son comportement en course, d’autant qu’elle aura contre elle d’affronter des juments qui ont déjà couru sur les obstacles.