arjel

Réunions du Jeudi 13 septembre 2018 – THE STOMP, bien décidé à faire mieux que l’an dernier…

La réunion principale de ce jeudi 13 septembre 2018 aura pour cadre l’hippodrome de la Butte Mortemart, à Auteuil (R-1). Au cours de cette journée dans le temple de l’obstacle, THE STOMP devrait se mettre en évidence dans le Prix de Compiègne (5e course). Troisième de ce gr.III, l’an dernier, derrière les cadors Device et Alex de Larredya, le protégé de François Nicolle trouve en effet l’occasion de faire mieux cette année même si LE GRAND LUCE et IZZO, lesquels se sont hissés sur le podium du Prix La Barka (gr.II), début juin, constituent de sérieux rivaux.

En réunion 3, à Reims, Jeroen Engwerda délègue deux chances prépondérantes. L’entraîneur batave pourra en effet compter sur l’irréprochable ENTERTAIN YOU (4e course) et son cadet FIRST COGLAIS (5e course), invaincu en deux courses courues.

Quant à notre Pro du Jour, Abraham Post, il est loin d’être négatif…

Le Quinté du jour

Déjà vainqueur d’un quinté, courant mai à Auteuil, COCOLEGUSTACHOCHO pourrait bien s’en adjuger une deuxième jeudi. Il sera en effet au départ du Prix Alain et Gilles de Goulaine avec une bonne carte à jouer.

Gagnants

2 COCOLEGUSTACHOCHO : Il compte un succès et une place de 2e en trois sorties dans les quintés, preuve de son efficacité à ce niveau. Après une course de rentrée profitable à Clairefontaine, il retrouve Auteuil avec des ambitions.

Conseil de jeu : 10e G/P

8 EPI SACRE : Il reste sur deux succès, dont un acquis sur le tracé qui nous intéresse. Même s’il a été remonté sur l’échelle du handicapeur, il mérite une mention favorable.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

17 PEACE MAKER : Certes, il est toujours à la recherche d’un premier succès sur les obstacles. Or, il a prouvé au premier semestre qu’il fallait compter avec lui à ce niveau de compétition.

1 JANIDEX : Auteur de séduisants débuts, l’an dernier dans le Prix Finot, il a tenu écarté de la compétition de décembre 2017 à août 2018. Encourageant 3e pour sa rentrée, le mois dernier à Dieppe, il débute dans les handicaps avec des prétentions.

Impasses

11 ERMONTOIS : Son dernier succès a été acquis dans une course à réclamer. Cela s’annonce plus compliqué ici.

16 CANDOS : Son unique sortie dans les handicaps, en haies, s’est soldée par un échec. A revoir.

Les paris Quinté du jour

Quatrio2-8-17-1-7-10-14
Couplé1-2-8-17

Le chiffre du jour

46%

THE STOMP (504 – R-1 à Auteuil)

Ce 8-ans compte déjà 19 succès en 41 courses disputées, soit plus de 46% de réussite à la « gagne ». Un score qu’il semble en mesure d’améliorer dans le Prix de Compiègne.

L’info du jour

LOU BUCK’S (601 – R-1 à Auteuil)

Il affiche cinq succès en six courses courues, s’est classé quatrième du Prix Alain du Breil (Gr.I), au premier semestre, et s’est imposé avec désinvolture pour son unique sortie sur le steeple-chase. Dès lors, il s’annonce difficile à déloger dans le Prix Henri Gleizes.

ENTERTAIN YOU (405 – R-3 à Reims)

Il n’a jamais terminé plus loin que 3e en six courses courues, pouvant même se targuer d’avoir gagné cet été au Croisé-Laroche. Première chance.

Le Pro du jour

Abraham-Hubertus Post aura deux partants, jeudi à Reims. Rencontre.

Abraham, vous débutez la réunion avec ELEGANTE ROSE (301), la moins argentée du groupe A du Prix de Lyon. Que doit-on en penser ?

En effet, elle est peu chargée en gains mais elle n’est pas dénuée de moyens. Après son succès à Neuillé-Pont-Pierre, courant mai, elle a été victime d’un coup de sang, ce qui m’a contraint à lui accorder un break de plusieurs semaines. C’est dommage. Sa course de rentrée à Amiens est correcte. Jeudi, elle sera déferrée des postérieurs, et aura des plaques de cuir aux antérieurs. Cela va lui convenir. C’est une bonne droitière. Elle est facile à utiliser. Je la pense donc capable de prendre une bonne place.

Trente minutes plus tard, ESPOIR ARTIC (407) participera au Groupe B. Votre avis ?

Il a bien couru le mois dernier aux Sables d’Olonne, ne s’avouant vaincu que dans les 50 derniers mètres. En revanche, il était trop nerveux la dernière fois à Cabourg. Cela lui arrive parfois. En outre, il partait en deuxième ligne derrière l’autostart ce jour-là. Il est mieux lorsqu’il peut aller devant et dominer. Il sait démarrer. J’ai mis un « pilote ». S’il peut prendre la tête, il peut les emmener loin. Je redoute surtout le « Engwerda ». Sachez que c’est surtout lui qui motive notre déplacement…