arjel

Réunions du Dimanche 5 mai 2019 – Série en cours pour ERGUE GABERIC

Réunion de gala sur l’hippodrome de Vincennes (R-1) en ce dimanche 5 mai 2019, avec en tête d’affiche le Critérium des 4-ans (Gr.I) – Prix Conquérant, lequel servira de support au quinté et ses dérivés. En l’absence de Face Time Bourbon, l’indiscutable chef de file de la promotion,  ils sont nombreux à briguer cette victoire classique. Côté poulains, FAKIR DU LORAULT et FALCAO DE LAURMA ne manquent pas d’arguments alors que FREYJA DU PONT défie les mâles après s’être hissée au sommet dans le rang des pouliches.

Dans le Prix Jean Gauvreau (2e course), EXOTICA DE RETZ, EOLIA DE HOUELLE et l’irréprochable EVANGELINA BLUE, lesquelles ont formé, dans cet ordre, le trio gagnant du Prix Paul Bastard, fin février, devraient de nouveau s’expliquer pour les premières places.

Quant aux compagnons d’entraînement et de couleurs, CLEANGAME et BLE DU GERS, l’un et l’autre irréprochables depuis plusieurs semaines, ils s’annoncent redoutables dans le Prix Kerjacques (6e course).

A suivre également en confiance ERGUE GABERIC (8e course), qui s’élancera avec l’optimisme de notre pro du Jour, Yvan Gautier.

Le Quinté du jour

On a fait le plein de partants dans le Critérium des 4-ans, quinté de ce dimanche, à Vincennes. L’entraîneur Mickaël Charuel y alignera son premier partant à ce niveau, FAKIR DU LORAULT. Non sans de légitimes ambitions…

Gagnants

16 FAKIR DU LORAULT : Quatrième du Critérium des 3-ans, courant décembre, il a confirmé depuis au plus haut niveau, s’étant notamment classé 2e du Prix Phaeton, début avril, et ce en dépit d’un départ hésitant. Il a le potentiel pour remporter ce Critérium.

Conseil de jeu : 10e G/P

15 FALCAO DE LAURMA : ll s’est permis le luxe de battre Face Time Bourbon, début janvier, et vient de conclure dans le sillage de ce dernier dans le récent Prix Gaston Brunet, à Enghien. Obligé d’y croire !

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

9 FREYJA DU PONT : Elle ne cesse de progresser. Restant sur trois succès, dont ceux obtenus dans les Prix Paul Leguerney (Gr.II) et Gaston de Wazières (Gr.II), elle défie ici les mâles avec de solides ambitions.

11 FELICIANO : Il affiche onze podiums, dont cinq succès, en 21courses courues et s’est placé das les préparatoires Prix Phaeton et Gaston Brunet. On garde.

Impasses

3 FAIRY WHITE : Ses trois dernières sorties se sont soldées par autant de disqualifications. Pas de quoi incliner à la confiance.

4 FRISBEE D’AM : Il n’a pas convaincu lors de ses dernières prestations publiques et s’attaque ici à forte partie. Impasse tentante.

Les paris Quinté du jour

Bases : 16-15. Champ réduit : 9-11-12-6-7-14-17
CoupléG-P: 9-15-16

Le chiffre du jour

89%

EVANGELINA BLUE (209 – R-1 à Vincennes)

En dix huit sorties publiques, sous la selle, elle a signé seize podiums, soit près de 89% de réussite, dont six succès; notamment celui obtenu dans le Prix des Centaures (Gr.I). Une confirmation est attendue dans le Prix Jean Gauvreau.

L’info du jour

ERGUE GABERIC (810 – R-1 à Vincennes)

Sa musique parle pour lui.  Il compte en effet treize podiums, dont huit succès, en quatorze sorties. Convaincant lauréat pour ses débuts à Vincennes, courant mars, il y revient animé des mêmes prétentions.

JAZZ IN MONTREUX (602 – R-4 à Compiègne)

Il n’a pas connu la défaite en trois sorties sur l’hippodrome de Compiègne, et s’est imposé facilement, fin mars sur ce tracé. Dès lors, il fait partie des choix prioritaires du Prix du Cher (Listed-race).

Le Pro du jour

Irréprochable depuis ses débuts, affichant pas moins de huit succès en quatorze courses courues, ERGUE GABERIC (810) est le plus argenté du Prix d’Arpajon, dimanche à Vincennes (R-1). Son entraîneur Yvan Gautier nous en parle :

Yvan, qu’avez vous pensé des dernières sorties publiques de votre protégé ?

Le cheval avait connu un petit souci, l’an dernier. Vu qu’il a de la qualité et qu’il n’a pas les gains en rapport avec son potentiel, il s’est imposé dès sa course de rentrée, début janvier à Cordemais. J’ai bien aimé sa victoire suivante, à Pornichet, début février. Il l’a fait facilement ce jour-là. Il se présentait de manière rapprochée ce jour-là mais, auparavant,  à Nantes, il n’avait pas eu une course dure, Antoine (ndlr, Wiels) avait endormi le peloton devant. Ensuite, à Cordemais, il a bien gagné, revenant chercher Edjo du Mont qui avait creusé l’écart à l’entrée de la dernière ligne droite. Et, la dernière fois, pour ses débuts à Vincennes, il a confirmé. D’autant qu’il a fait une faute en début de parcours, ce jour-là.

Voyez-vous un paramètre qui peut l’empêcher de répéter ?

ll faut encore rester vigilant au départ avec lui mais, pour être franc, je ne lui trouve pas vraiment de défaut. Il est pratique, étant capable d’aller devant comme attendre. Il peut doubler rapidement. Il sera munis de petits alus. Cela lui convient. Il est resté en forme. Il fait face à un bon engagement aux gains. Il y a des éléments de qualité dans la course mais il conserve toute ma confiance.