arjel

Réunions du Dimanche 5 janvier 2020 – BILIBILI veut s’offrir un nouveau Calvados

Neuf courses se succéderont en ce dimanche 5 janvier 2020, à Vincennes (R-1). En marge du bien composé Prix de Lille (4e course), épreuve retenue pour le quinté et ses dérivés, le Prix de Vic-sur-Cère (3e course) sera l’occasion de revoir à l’oeuvre le doué SHORT IN CASH. Remarqué pour ses débuts à Vincennes, fin novembre, dans le Prix Doynel de Saint-Quentin (Gr.II), apanage de Excellent, et lauréat depuis sur le tracé proposé, ce pensionnaire de Bjorn Goop n’a à l’évidence pas les gains en rapport avec son potentiel. Il trouve l’occasion d’en combler une nouvelle partie dans cette rencontre. Son contemporain THE BUCKET LIST, vu à son avantage l’hiver dernier sur cette piste, constitue également un sérieux prétendant au succès. Le régulier EKIANGO DE NILE, qui reste sur une série de places de 2e, tentera de contrarier leurs plans.

Un peu plus tard au cours de cette belle réunion dominicale, le chevronné BILIBILI semble en mesure de conserver sa couronne dans le Prix du Calvados (Gr.II – 6e course), d’autant que ses deux derniers parcours, au sulky, lui ont permis de parfaire sa condition physique. S’il retrouvera sur son chemin TRADERS, son dauphin dans le Prix de Cornulier (Gr.I), à pareille époque l’an dernier, il devra également se méfier de leur cadette ETOILE DE BRUYERE, sacrée dans le Prix de Normandie (Gr.I), courant septembre et de BILOOKA DU BOASCAIL, qui ne surprendrait pas notre Pro du Jour, Yves Hurel, en faisant l’arrivée.

Le Quinté du jour

Jean-Michel Bazire est bien représenté dans le Prix de Lille, quinté de ce dimanche, à Vincennes. L’entraîneur sarthois pourra en effet compter sur DORGOS DE GUEZ, lauréat de ses deux dernières sorties sur le tracé proposé, et sur COLONEL, lui aussi efficace sur ce parcours des 2.100 mètres, départ lancé.

Gagnants

8 DORGOS DE GUEZ  : Son succès du 24 décembre, en société moins huppée, atteste de son bon degré de forme. Doué, lauréat de ses deux derniers parcours sur ce tracé et aligné pieds nus, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 15e G-P

4 COLONEL : Il s’est produit à cinq reprises sur ce tracé de vitesse. Résultat : Quatre victoires. Efficace pieds nus, il s’annonce une nouvelle fois redoutable.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

7 ORLANDO JET : Il ne manque pas de moyens, affichant un total de quinze succès, en vingt-sept courses courues. Quatrième du Prix Jean Boillereau, apanage de Colonel, le mois dernier sur ce tracé, il revient à Vincennes avec de légitimes ambitions.

6 BLUES D’OURVILLE : Sa récente sortie à Cagnes-sur-Mer atteste de son bon degré de forme. D’autre part, il compte deux succès dans les quintés, les deux obtenus sur ce tracé. On garde.

Impasses

16 ELVIS MADRIK : Il reste ferré, avec son entraîneur au sulky. Cette course va lui faire du bien en vue de futurs objectifs.

11 CALOU RENARDIERE : A l’instar du précédent nommé, il se produira ferré ici. En seconde ligne derrière les ailes de l’autostart, sa tâche s’annonce délicate.

12 BETTINA DE TILLARD : Elle est désormais plus recommandable sous la selle. Dans cet lot, elle n’aura pas une tâche aisée. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBases : 8-4. Champ réduit : 7-6-15-1-13-5-14
Couplé4-6-7-8

Le chiffre du jour

1’13 »2

SHORT IN CASH (301 – R-1 à Vincennes)

Il reste sur un succès sur le tracé proposé, et s’était auparavant classé 2e du bien composé Prix Doynel de Saint-Quentin, et ce dans la réduction kilométrique d’1’13 »2, sur ce même parcours. Une confirmation est ici attendue.

L’info du jour

BILIBILI (612 – R-1 à Vincennes)

Il fait partie des meilleurs trotteurs d’âge du moment, sous la selle. Avant de défendre son titre dans le Prix de Cornulier, son objectif avoué de l’hiver, il a les moyens d’inscrire, pour la troisième année consécutive, son nom au palmarès du Prix du Calvados.

BERJOU (502 – R-3 à Cagnes-sur-Mer)

Il reste sur deux victoires sur le steeple-chase de Cagnes-sur-Mer, dont celui obtenu dans le Prix du Comté de Nice (Listed Race), où il dominait cinq de ses rivaux du jour. De quoi incliner à la confiance dans le Grand Prix de la Ville de Nice – Bernard Secly (Gr.III).

Le Pro du jour

BILOOKA DU BOSCAIL (609) participera au Prix du Calvados, dimanche à Vincennes  (R-1). Voici les impressions de son entraîneur  Yves Hurel

Yves, quel regard portez-vous sur les dernières sorties de votre pensionnaire ?

Le mois dernier, à Cagnes-sur-Mer; elle était pieds nus et n’était pas parfaite dans ses allures aux échauffements. Or, elle m’a bien plu ensuite pendant la course. Elle s’est une nouvelle fois montrée très courageuse pour s’imposer. C’était sa huitième victoire de l’année. Et, la dernière fois, à Bordeaux, il n’était pas évident de rendre la distance. J’ai été contraint de virer en épaisseur dans le dernier tournant. Les conditions de course ne lui pas été favorables.

Quels seront ses principaux atouts ?

C’est un super jument.  Elle s’est améliorée avec le temps. Je ne suis pas vraiment surpris car je savais qu’elle allait très bien vieillir. En outre, elle récupère bien de ses sorties. Au travail, le matin, elle est facile, et elle veut toujours y « aller ». En revanche, elle ne supporte d’être dans un box. Elle vît dehors. Même aux courses, il lui faut toujours quelqu’un proche d’elle car elle aurait tendance à perdre son calme. C’est son seul défaut car, en course, elle sait tout faire. Elle est en effet capable d’aller devant comme d’attendre.

Comment envisagez-vous son retour sous la selle ?

Dernièrement, j’ai hésité entre sa course à Bordeaux et le Prix Yvonnick Bodin, le même jour, au trot monté, à Vincennes. J’ai finalement opté pour l’engagement pas trop loin de l’écurie, afin de lui éviter un long déplacement. J’avais cette course en point de mire depuis pas mal de temps car, si elle se comporte bien, dimanche, j’envisage de courir le Prix de Cornulier, avec elle. J’espère surtout qu’elle s’élancera convenablement afin de ne pas avoir à combler trop de terrain ensuite. Selon moi, elle ne sera pas ridicule.