arjel

Réunions du Dimanche 31 mai 2020 – Le Grand Prix de Chantilly à….Deauville

L’hippodrome de Chantilly n’étant pas autorisé à organiser une journée de course, décret gouvernemental oblige, c’est celui de Deauville (R-1) qui sera le théâtre de la réunion dominicale de ce 31 mai 2020.

Dans Prix de Mont-L’Eveque (2e course), PENNY WHISTLE devrait logiquement confirmer ses premiers pas victorieux enregistrés, le 14 mai, à Angers. Elle devra toutefois redouter ROSE GOLD, battue par une bonne pouliche, récemment sur la ligne droite cantilienne.

Dans le Grand Prix de Chantilly (Gr.II – 6e course), un match est attendu entre les 5-ans ZIYAD, qui retrouve le parcours sur lequel il a fait sien le Grand Prix de Deauville (Gr.II), l’été dernier, et le chevronné FRENCH KING, jugé digne de participer au Prix de l’Arc de Triomphe (Gr.I), l’an dernier. Récent deuxième du Prix d’Harcourt (Gr.II), devant trois de ses adversaires du jour, le 11 mai, à ParisLongchamp, WAY TO PARIS aura également des preneurs.

Dans le Prix de Juigné (8e course), épreuve rassemblant des inédits, attention à CALCULATING, un 3-ans qui fait l’objet de bruits favorables.

A Toulouse (R-2), dans le Prix de la Fédération (2e course), épreuve pour chevaux anglo-arabes, GENMOSS devrait poursuivre sa série victorieuse. Elle aussi irréprochable, sa compagne d’entraînement MAWAVE peut également briguer une place sur le podium.

Le Quinté du jour

Le Prix d’Ecouen, quinté de ce dimanche à Deauville, s’offre uniquement aux 3-ans. Nouveaux venus en pareille société, LORD WELLINGTON et SOUS LES NUAGES seront retenus en haut de notre sélection.

Gagnants

2 LORD WELLINGTON : Ses trois derniers parcours se sont soldés par autant de places de 2e, la dernière en date acquise pour sa rentrée, récemment sur la distance proposée. Gare à ses débuts à ce niveau.

Conseil de jeu : 15e P

3 SOUS LES NUAGES : Ce pensionnaire d’André Fabre n’a jamais conclu plus loin que 4e en trois sorties publiques. Il débute ici dans les handicaps avec de légitimes ambitions.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

1 FAROUT : Il aborde cette course en pleine forme. En atteste son récent succès obtenu à Vichy, dans un handicap, sur cette distance des 2.000 mètres. Une confirmation est ici attendue.

10 YOUMDOR : Il a remporté un handicap, en fin d’année dernière sur le sable cantilien. Et, depuis, il a signé trois places de 2e en autant de sorties dans d’autres handicaps. De quoi lui valoir de logiques preneurs.

Impasses

12 SIWAY : Ici, pour ses premiers pas dans les handicaps, elle semble s’attaquer à plus fort qu’elle. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté2-3-1-10-11-6-4-5
Couplé1-2-3-10

Le chiffre du jour

9

GENMOSS (201 – R-2 à Toulouse)

Elle n’a pas connu la défaite en neuf courses courues. La passe de dix est envisageable et envisagée dans le Prix de la Fédération.

L’info du jour

PENNY WHISTLE (201 – R-1 à Deauville)

Pour ses débuts publics, le 14 mai, à Angers, elle s’est imposée avec la manière. Une confirmation est logiquement attendue dans le Prix de Mont-l’Eveque.

HOOK (209 – R-3 à Saint-Malo)

Ce fils de Ready Cash a effectué des débuts victorieux, récemment, le 17 mai, à Craon. Il semble en mesure de répéter dans le Prix de la Société des Courses de Châteaubriant.

Le Pro du jour

Hédi Le Bec (photo) aligne FANFARONNEUR (6..) dimanche à Saint-Malo (R-3). Il nous en parle.

Hédi, quel regard portez-vous sur le début de carrière de votre protégé ?

Il était fautif l’an dernier. Il avait du caractère et ne confirmait pas en course ses bons exercices du matin. On avait essayé le déferrage, le trot monté. Finalement, c’est venu avec le temps même s’il reste compliqué. Il ne faut pas trop l’embêter.

Force est d’imaginer qu’il vous a fait plaisir en début d’année ?

Oui. Il collectionne les bons résultats depuis le début de l’année. Après sa victoire, courant janvier, à Nantes, il n’avait pas de bonnes courses. Je lui avais donc accordé un break. Il était resté quinze jours inactif, aux champs avant de reprendre le travail. Il a confirmé en se classant 2e début mars à Cordemais. Depuis, il a effectué une course de rentrée gagnante, à Cherbourg.

Quels sont ses principaux atouts ?

Le cheval ne manque pas de moyens. Je le juge capable d’avoir 100.000 euros de gains, à la fin de l’année. Il est resté bien. Il manque de vitesse mais il est dur à l’effort. Lorsqu’il est en pleine forme, il est capable de gagner, en force, en allant devant. Par ailleurs, mon salarié s’entend bien avec lui. Dimanche, il y a deux ou trois clients sérieux mais j’ai des raison d’y croire avec le mien…