arjel

Réunions du Dimanche 31 janvier 2021 – Grand Prix d’Amérique : FACE TIME BOURBON, dans le costume de favori

C’est le temps fort de l’hiver. Le sommet de l’année, au Trot. Le Grand Prix d’Amérique (Gr.I) sera l’objet de toutes les attentions, en ce dimanche 31 janvier 2021. Indiscutable chef de file des trotteurs d’âge dans l’Hexagone, FACE TIME BOURBON constitue un favori tout indiqué. D’autant que ses récentes prestations hivernales attestent de sa bonne condition physique. DAVIDSON DU PONT, son dauphin dans la précédente édition, semble une nouvelle fois le plus indiqué pour lui apporter la contestation.

Dans le Prix Jacques Andrieu (Gr.II – 4e course), CLEGS DES CHAMPS, efficace sous la selle et lauréat de cette course en 2019, fait partie des choix prioritaires en compagnie de CARLY, son dauphin dans le Prix Jules Lemonnier, fin décembre, de CABAN PRIOR, qui n’est autre que le tenant du titre, et de BRILLANT MADRIK, toujours ingambe à 10-ans, sans oublier leur cadet FREEMAN DE HOUELLE, fautif dans la phase finale du récent Prix de Cornulier (Gr.I) après avoir pris la 2e place du Prix du Calvados (Gr.II), le 10 janvier, sur le tracé qui nous intéresse.

Dans le Prix Charles Tiercelin (Gr.II – 5e course), HOHNECK ne devrait pas être loin de la vérité. D’autant que son récent succès dans Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.II), le 10 janvier, sur plus long, atteste de son bon degré de forme. HIRONDELLE SIBEY et HOOKER BERRY, ses dauphins, ce jour-là, tenteront de l’inquiéter davantage.

Le Quinté du jour

Lauréat de la précédente édition du Grand Prix d’Amérique ( Gr.I), FACE TIME BOURBON semble en mesure de conserver sa couronne dans ce classique hivernal. Le costume de favori est taillé pour lui.

Gagnants

17 FACE TIME BOURBON : C’est un champion. Il affiche 28 succès en 33 courses courues, dont celui obtenu dans la précédente édition du Grand Prix d’Amérique. Probant lauréat de ses trois dernières sorties hivernales, il devrait conserver son titre.

Conseil de jeu : 20e G-P

15 DAVIDSON DU PONT : Il a pris la 4e du Grand Prix d’Amérique 2019, avant d’être le dauphin de Face Time Bourbon, l’an dernier. Récent lauréat du Prix de Belgique, il devrait une nouvelle fois lutter pour les premières places.

Conseil de jeu : 20e P

Spéculatifs

13 DELIA DU POMMEREUX : Elle a prouvé qu’il fallait compter avec elle à ce niveau, se classant 3e du Prix de Bourgogne et 2e du Prix de Belgique. Obligé d’y croire.

8 FELICIANO : Il s’est classé 2e du Championnat Européen des 5-ans, courant octobre, avant d’obtenir un classement identique dans le Prix de Bretagne. Bon finisseur, il peut venir corser les rapports.

Impasses

7 LOOKING SUPERB : Ses trois prestations du mois de janvier n’inclinent guère à la confiance.

10 VALOKAJA HINDO : Ce 10-ans semble ici s’attaquer à plus fort que lui.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBases 17-15. Champ réduit : 13-8-3-4-2-16
Duo 413-15-17

Le chiffre du jour

83%

CLEGS DES CHAMPS (414 – R-1 à Vincennes)

Il s’est produit à 36 reprises sous le selle. Résultat : trente podiums (soit plus de 83% de réussite), dont dix-neuf victoires. Vainqueur de l’édition 2019 du Prix Jacques Andrieu, il a les moyens d’inscrire une nouvelle fois son nom au palmarès de ce semi-classique.

L’info du jour

HOHNECK (507 – R-1 à Vincennes)

En seize sorties publiques, il a enregistré quatorze podiums, dont neuf succès. Probant lauréat du récent Prix de Tonnac-Villeneuve, il devrait logiquement répéter, d’autant qu’il sera déferré des quatre pieds.

GLOIRE DU LUPIN (209 – R-2 à Nantes)

Elle se recommande de sept succès en onze prestations publiques. Lauréate le 15 janvier sur le tracé qu’elle retrouve dans le Prix Up and Quick, elle mérite un large crédit.

Le Pro du jour

Bertrand Le Beller alignera DIABLE DE VAUVERT (603) dans le Grand Prix d’Amérique, dimanche à Vincennes. Voici ses impressions.

Force est d’imaginer que votre pensionnaire vous fait plaisir, Bertrand ?

Tout a fait. Le cheval est irréprochable depuis plusieurs mois. réalise une belle année. D’ailleurs, lors de ses huit derniers parcours, il n’a jamais conclu plus loin que 2e, ayant de surcroît signé cinq victoires. Il a notamment remporté le Prix de Bretagne, obtenant ainsi sa qualification pour ce Prix d’Amérique.

Pouvez-vous nous décrire ses principaux atouts ?

Le cheval s’est progressivement amélioré. Il a pris de la force. Il s’est consolidé. Désormais, il a un mental d’acier. Bref, il est tout simplement arrivé à maturité. D’autre part, Gabriele Gelormini le connaît parfaitement. Le tandem fonctionne bien…

Dimanche, il sera au départ du Grand Prix d’Amérique. Quelles seront ses ambitions ?

Sa préparation s’est très bien déroulée. Il est énergique et bien dans les allures. Il aborde ce rendez-vous comme souhaité. Dans l’idéal, on va essayer de prendre un bon départ et ensuite s’efforcer de lui masquer l’effort. Il est en effet préférable e lui donner un parcours caché. Si la course est rythmée, cela va l’avantager. S’il termine parmi les cinq premiers, le contrat sera rempli.