arjel

Réunions du Dimanche 27 octobre 2019 – Réunion en tout petit comité dans le Critérium International

Réunion de gala sur l’hippodrome de ParisLongchamp (R-1), en ce dimanche 27 octobre 2019, avec deux Grs.I à l’affiche : Le Critérium International (2e course), pour les 2-ans, sur 1.400 mètres, et le Prix Royal Oak (5e course), pour les stayers.

Ils ne seront que quatre 2-ans dans le Critérium International (Gr.I). A défaut de quantité, la qualité semble être au rendez-vous. Quadruple lauréat de ce classique crée en 2001, Aidan O’Brien sera doublement et bien représenté. L’entraîneur Irlandais pourra en effet compter ARMORY, dauphin du phénomène Pinatubo, dans un Gr.I, le mois dernier au Curragh, et troisième du récent Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.I, sur cet anneau, mais sur plus long, mais également sur WICHITA, irréprochable depuis ses débuts et plaisante troisième des Dewhurst Stakes (Gr.I), le 12 octobre à Newmarket. L’Allemand ALSON, 2e du Prix Jean-Luc Lagardère, derrière Victor Ludorum mais devant Armory, dispose également d’une bonne carte à jouer. Seule pouliche de la course, LADY PENELOPE sera vue en retrait.

Dans le Prix Royal Oak (Gr.I), HOLDTHASIGREEN a les moyens de conserver sa couronne, d’autant que son récent succès dans le Prix du Cadran (Gr.I), atteste de son bon degré de forme. Il retrouvera sur son chemin CALL THE WIND, son dauphin dans le Gr.I précité, le 6 octobre, et CALLED TO THE BAR, 2e de cette course l’an dernier.

 

Le Quinté du jour

Le Prix Major Fridolin, quinté de ce dimanche, à ParisLongchamp, se dispute sur le tracé des 1.400 mètres. Pas de quoi déranger POST WAR et MILLFIELD, lesquels viennent de se classer respectivement 4e et 5e du Grand Handicap des Flyers, récemment sur ce parcours, et ce en terrain collant. A noter qu’il s’étaient également classés dans cet ordre, parmi les quatre premiers d’un autre quinté, le mois dernier sur ce même parcours.

Gagnants

5 POST WAR : Ce cheval régulier compte deux podiums en autant de quintés courus. Efficace sur tracé, au mieux, et nullement contrarié par l’assouplissement des pistes, il ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 15e G-P

2 MILLFIELD : Il n’a plus à faire ses preuves à ce niveau, comptant deux succès et douze places en 22 quintés courus. Lauréat d’un quinté disputé sur ce tracé, au mois d’avril, il devrait confirmer.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

9 VILARO : Il reste sur une série de bons résultats en semblable  société. Récent 3e d’un quinté à Saint-Cloud, en terrain lourd, il comptera de logique supporters. Seul bémol : Il est plus confirmé sur plus long.

7 ESPERITUM : Il reste sur un succès, en terrain très souple, à Maisons-Laffitte, preuve de sa forme et de son aptitude à la surface proposée. Gare à son retour dans les handicaps.

Impasses

12 GOUREL : Ses dernières sorties sont décevantes. Sans nous.

15 FORTY BERE : Pour sa course de rentrée, après un an d’absence, il s’est montré discret dans une course à réclamer. Impasse tentante.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBases : 5-2. Champ réduit : 9-7-4-3-1-6-13
Duo 42-5-9

Le chiffre du jour

71%

FERRERO DU LOISIR (603 – R-3 à Saint-Galmier)

Il affiche cinq succès en sept courses courues, soit plus de 71% de réussite, le dernier en date ayant été obtenu sur cette piste de Saint-Galmier. Un score qu’il pourrait bien améliorer dans le Prix Sograma.

L’info du jour

HOLDTHASIGREEN (503 – R-1 à ParisLongchamp)

Ce n’est autre que le tenant du titre de ce Prix Royal Oak, alors disputé à Chantilly, l’an dernier. Troisième de cette course l’année précédente, adepte du terrain lourd, et récemment sacré dans le Prix du Cadran, il s’annonce redoutable.

CHICA DE JOUDES (807 – R-3 à Saint-Galmier)

Cette jument de classe s’est imposée avec de la marge, et ce pour sa course de rentrée, fin septembre à Vincennes. Déjà gagnante corde à droite, elle se présente au départ du Grand Prix du Centre-Est (Gr.III) avec de légitimes prétentions.

Le Pro du jour

Grégory Bouyer drivera CRACKTAILO (706), dimanche à Saint-Galmier (R-3). Il nous en parle :

Grégory, que pouvez-vous nous dire sur votre partenaire ?

Le cheval nous fait plaisir. Il vieillit très bien. Il a gagné quatre courses cette année. Je viens d’ailleurs de le mener à la victoire récemment à Lyon-Parilly. Il est resté bien. Sachez toutefois qu’il est impératif de lui masquer l’effort, au moins jusqu’à l’entrée de la dernière ligne droite, jusqu’aux 300 derniers mètres. Il retrouve un tracé corde à droite. C’est mieux pour lui. Il a l’avantage de partir en première ligne derrière l’autostart. Si on peut se faire « ramener » sans faire trop d’efforts, il devrait répéter.  Selon moi, il dispose d’une première chance. Je serais déçu s’il ne terminait pas parmi les trois premiers. A noter également qu’il aura de la résine sous les pieds, alors que le dernière fois, il était pieds nus, sans rien dessous. C’est ma seule réserve. Si jamais cela se passait mal ici, il aurait un autre engagement dans la foulée, à Parilly.

Votre frère, Emmanuel, présentera également ERIDA DU RIED (404). Votre avis ?

La jument n’a plus de marge de manoeuvre. A mon avis, il y a meilleur qu’elle au deuxième échelon. Elle ne briguera qu’une place.