arjel

Réunions du Dimanche 24 novembre 2019 – ROI MAGE, l’habitué du Prix Georges Courtois

L’hippodrome d’Auteuil (R-1) organise sa dernière réunion dominicale de l’année, en ce 24 novembre 2019. Parmi les principaux temps forts de cette journée, le Prix Georges Courtois (Gr.II – 7e course) sera l’occasion de revoir à l’oeuvre des steeple-chasers d’âge de qualité. Lauréat de cette course en 2017, et troisième l’an dernier, ROI MAGE tentera de se hisser une nouvelle fois sur le podium de ce Gr.II. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra notamment se défaire de son cadet EDGEOY, qui reste sur deux succès dans la discipline, le dernier en date ayant été obtenu avec aisance dans le Prix Heros XII (Gr.III), le mois dernier sur le tracé proposé. A créditer d’une encourageante course de rentrée dans une Listed-race, en début de mois à Compiègne, JUBILATOIRE retrouve de son côte l’hippodrome de la Butte Mortemart avec de légitimes prétentions. D’autant que son aptitude au terrain lourd est avérée.

Dans le Prix Léon Olry-Roederer (Gr.II – 4e course), PAUL’S SAGA, récente 2e du Grand Prix d’Automne (Gr.I), en début de mois, devrait jouer les premiers rôles et s’expliquer avec ses aînés SRELIGHONN, qui s’était adjugé le Prix Georges Courtois, sur le steeple-chase, à pareille époque l’an dernier, et BERGERAC, 4e de la précédente édition, et 3e du classique précité.

Le Quinté du jour

Affichés aux quatre premières places du quinté Prix Marc Antony, le 10 novembre, à Auteuil, BEST SHOLO, MESTER, HENRY BRULARD et HEAVEN’S NIGHT devraient logiquement confirmer dans le Prix d’Amiens, quinté de ce dimanche, sur l’hippodrome de la Butte Mortemart, même si le premier cité devra composer avec la surcharge encourue.

Gagnants

4 MESTER : Pour sa 6e sortie dans un quinté, il s’est classé 2e du handicap référence Prix Marc Antony, le 10 novembre. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 15e P

8 HENRY BRULARD : Il affiche trois podiums en quatre prestations dans les événements, et vient de conclure 3e du handicap référence Prix Marc Antony, le 10 novembre. Obligé d’y croire !

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

12 HEAVEN’S NIGHT : Elle fait preuve d’une louable régularité depuis cet été et a pris la 4e place du handicap référence Prix Marc Antony, le 10 novembre. Méfiance.

1 BEST SHOLO : Ce n’est autre que le lauréat du handicap référence Prix Marc Antony, le 10 novembre, où il dominait quatre de ses rivaux du jour. Bien que sérieusement remonté au poids, il garde son mot à dire.

Impasses

7 SHAMALDAN : Il a nettement échoué dans le quinté Prix Santo Pietro, le mois dernier. Doit rassurer.

9 PORTENTOSO : Il vient de s’adjuger une course à réclamer. Cela se complique ici…

Les paris Quinté du jour

Quinté4-8-12-1-3-6-14-16
Couplé1-4-8-12

Le chiffre du jour

1’15 »1

ECLAIREUR (405 – R-4 à Salon-de-Provence)

Il retrouve le parcours de son dernier succès, celui obtenu le 27 octobre, dans la réduction kilométrique d’1’15 »1, soit le meilleur chrono du peloton sur le tracé. Sage, il peut fournir le vainqueur du Prix Jean-Luc Michel.

L’info du jour

ROI MAGE (701 – R-1 à Auteuil)

Certes, il doit rendre du poids à ses sept rivaux du jour. Or, il a remporté ce Prix Georges Courtois en 2017 et s’y est classé 3e l’an dernier. Même s’il n’a pas été revu depuis sa place de 3e dans le Grand Steeple-Chase de Paris, courant mai, il mérite d’être suivi d’entrée de jeu.

BOUGNAT (504 – R-4 à Salon-de-Provence)

Ses deux dernières sorties à ce niveau, celui des courses pour drivers amateurs, se sont soldées par autant de faciles succès. Présenté pieds nus et bien situé derrière les ailes de l’autostart, sa chance saute aux yeux.

Le Pro du jour

GITANE GRIFF (206) participera au Prix Jeannot Faizende, dimanche, à Salon-de-Provence (R-4). Voici les impressions de son entraîneur-driver Yannick Henry.

Yannick, que doit-on penser de votre pensionnaire ?

Il s’agit d’une fille de Quaker Jet. Elle a toujours eu de la qualité. Avec Gewurztraminer et Gentleman Smart, elle fait partie de mes meilleurs 3-ans. De mémoire, elle s’était qualifiée, en 1’15 » et fractions, et ce sans forcer. Je n’ai donc pas été surpris de la voir s’imposer dès ses débuts, début juin à Montauban. Elle a confirmé en gagnant à Beaumont-de-Lomagne. Ensuite, elle n’avait pas un bon programme durant l’été. Je lui ai donc accordé un break. Pour sa course de rentrée, récemment à Bordeaux, elle m’a bien plu. Elle devait composer avec un numéro en seconde ligne derrière l’autostart, mais elle a bien terminé. C’est de bon augure. Elle a accusé des progrès au travail. C’est une bonne droitière. Dimanche, c’est un bon engagement pour elle. A priori, il y a quelques poulains de qualité dans la course mais, à mon avis, elle peut les regarder droit dans les yeux.