arjel

Réunions du Dimanche 21 juin 2020 – Les champions sont de retour à Vincennes…

La journée dominicale de ce 21 juin 2020 sur l’hippodrome de Paris-Vincennes (R-1) s’annonce passionnante. La preuve : Parmi les neuf courses au programme, quatre sont estampillées Grs.I : Les Prix d’Essai (3e course), Albert Viel (5e course), René Ballière (6e course) et du Président de la République (7e course). Et, la suite de la réunion est également digne d’intérêt.

Dans le Prix de Nice (1ere course), VALZER DI POGGIO semble en mesure de poursuivre sa série victorieuse. Il devra toutefois se méfier de son aîné AZIMUT, un ambitieux trotteur allemand.

Dans la course suivante, le Prix Raymond Fouard (Gr.III – 2e course), GELATI CUT, GIROLAMO et GIMY DU POMMEREUX, lesquels vient de former, dans cet ordre, le trio gagnant d’une épreuve de même facture, à Rouen-Mauquenchy, se retrouvent pour une revanche.

Dans le Prix Albert Viel (5e course), les poulains HELGAFELL et HOOKER BERRY, lesquels viennent de se hisser aux deux premières places d’une course préparatoire, le mois dernier, sur le tracé proposé, retrouveront sur leur route la douée HAVANA D’AURCY, chef de file de sa promotion côté pouliches et sacrée dans le Prix Comte Pierre de Montesson-Critérium des Jeunes (Gr.I), courant février.

Dans le Prix René Ballière (6e course), les champions FACE TIME BOURBON, sacré dans le dernier Grand Prix d’Amérique mais pas revu depuis le 29 février, date de son succès dans le Prix de Sélection, et BOLD EAGLE, lauréat des quatre dernières éditons, devraient de nouveau assurer le spectacle. Au mieux, les compagnons de couleurs et d’entraînement, ENINO DU POMMEREUX et DELIA DU POMMEREUX tenteront de leur voler la vedette, à l’instar du 5-ans FELICIANO, lui aussi en condition physique avancée.

Le Quinté du jour

Le Prix Bertrand Deloison (4e course) servira de support aux paris à la carte, en ce dimanche, à Vincennes. Efficace pieds nus, DORGOS DE GUEZ y trouve une belle occasion d’y signer une 23e victoire, une 5e dans un quinté.

Gagnants

16 DORGOS DE GUEZ : Il est le plus argenté du peloton. En outre, il affiche quatre succès en dix quintés courus.  Pieds nus pour cet objectif, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 15e G-P

Spéculatifs

3 CALOU RENARDIERE : Il aborde cette course en pleine possession de ses moyens. En atteste sa victoire récente à Laval, dans une étape du G.N.T. Une confirmation est ici attendue.

8 DREAM DE LASSERIE : Sa course de rentrée s’est soldée par une plaisante place de 2e dans le Prix de l’Obélisque, le mois dernier à Laval. Aligné pieds nus et bien engagé au premier échelon, il comptera de logiques preneurs.

2 CALLE CROWN : Il s’est adjugé un Gr.III, courant mars à Cagnes-sur-Mer, aux dépens du précédent nommé. De quoi incliner à la méfiance.

Impasses

4 BACHAR : Il n’a pas été revu depuis le mois de décembre et se produira ferré. On écarte.

13 BEAU DE GRIMOULT : Ses dernières sorties ne plaident guère en sa faveur. L’impasse est tentante.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 16. Champ réduit : 3-8-2-7-1-10-6
Couplé2-3-8-16

Le chiffre du jour

90%

HELGAFELL (514 – R-1 à Vincennes)

Il peut se targuer d’avoir enregistré sept succès et deux places de 2e en dix courses courues, soit du 90% de réussite sur le podium. Un score qu’il devrait améliorer à l’issue du Prix Albert Viel.

L’info du jour

VALZER DI POGGIO (103 – R-1 à Vincennes)

Ce 6-ans n’a pas les gains en rapport avec son potentiel. Il vient d’ailleurs de signer deux succès désinvoltes à Pont-Château,et à Caen. La passe de trois est envisageable dans le Prix de Nice.

ROXO HAS (202 – R-3 à Lyon-Parilly)

Pour ses premiers pas sur le steeple-chase, il s’est imposé facilement, le 28 mai, de surcroît sur le tracé lyonnais proposé. Une confirmation est attendue dans le Prix du Mont Gerbier de Jonc.

Le Pro du jour

HEARTBREAKER ONE participera au Prix Albert Viel (Gr.I), dimanche à Vincennes. Rencontre avec son entraîneur Luc Roelens.

Luc, comment avez-vous jugé ses dernières sorties ?

Il a répondu à nos attentes cet hiver. En revanche, sa dernière course est à oublier. Il effectuait en effet sa course de rentrée le mois dernier à Vincennes. Le cheval a fait la faute au départ, ce jour-là. Il est parti à faux. J’avais dit à son driver que le cheval avait parfois tendance à « partir de l’épaule ». Franck Nivard a pris ses précautions  mais le cheval lui a rendu la main en voltant.

Comment aborde-t’il cette course ?

Il travaille correctement mais il a pris pas mal de poids pendant sa période de repos.  Je le trouve encore un peu trop enrobé. On du mal à lui faudra faire des kilos. Selon moi, il n’est pas encore à 100%

Donc, pas d’emballement…

Il a prouvé qu’il avait le potentiel pour s’illustrer à ce niveau. Il a d’ailleurs battu à la régulière Helgafell et Hooker Berry dans le Prix Paul Viel (Gr.II), cet hiver à Vincennes. Or, pour les raisons citées précédemment, je reste relativement réservé. Il me semble préférable de l’envisager pour les places.