arjel

Réunions du Dimanche 2 mai 2021 – Lancement de saison classique, à ParisLongchamp

L’hippodrome de ParisLongchamp (R-1) organise une réunion de gala en ce dimanche 2 mai 2021. Parmi les  dix courses programmées, le Prix Ganay (Gr.I-6e course) fera l’objet de nombreuses attentions. Dans ce classique, le premier de l’année, en plat, dans l’Hexagone, le Britannique MOGUL revient sur notre sol avec de solides ambitions. A noter d’ailleurs que son unique prestation à Longchamp s’est soldée par une victoire dans Grand Prix de Paris (Gr.I), courant septembre, épreuve dans laquelle il dominait notamment GOLD TRIP, lequel sera également sur les rangs.

En début de réunion, dans le Prix du Cherche Midi (1ere course), le 2-ans LESSLEPPASER devrait logiquement confirmer ses probants débuts victorieux, ceux enregistrés le 5 avril à Marseille-Borély, d’autant qu’il devançait ce jour-là deux éléments qui on gagné depuis. Lauréates, elles aussi, en débutant, MA NOIRE et JOSEJOSEPHINE peuvent lui donner du fil à retordre.

A Tarbes (R-2), dans le Prix Pierre de Castelbajac (7e course), le 4-ans CALIFE DE PAULHAC sera revu avec intérêt. L’opposition sera emmenée par MOSSKY, autre rentrant de qualité. Affichés, dans cet ordre, sur le podium du Prix du Grand Tarbes, le 13 avril, sur la tracé proposé, celui des 2.300 mètres, GOODLUCK PONTADOUR, PETITE ROBENOIRE et MAGIC DE LA RUE, seront vus en léger retrait.

Le Quinté du jour

Ils seront seize au départ du Grand Handicap de la Nouvelle Piste, quinté de ce dimanche, à Paris-Longchamp. Affichés aux cinq premières places d’un autre événement, le Prix de Chevilly, le mois dernier, sur le tracé proposé, KING ROBBE, MILLE SABORDS; DARK AMERICAN, TOJIK et MILLFIELD se retrouvent pour une revanche.

Gagnants

8 MILLFIELD : Il n’a plus à faire ses preuves à ce niveau, affichant trois succès et dix-huit places en 37 quintés courus. Confirmé sur ce tracé, sa chance est sérieuse.

Conseil de jeu : 10e P

1 DARK AMERICAN : Ce double lauréat d’événements vient de se classer 3e d’un quinté référence, sur ce tracé. Confirmation attendue.

Conseil de jeu : 5e P

Spéculatifs

2 WE RIDE THE WORLD : Il compte deux succès en autant de quintés courues et reste sur deux podiums. Seul hic : Son n°16 dans les stalles.

16 TOJIK : Pour sa course de rentrée, il a pris la 4e place du quinté référence Prix de Chevilly, le 11 avril. On garde.

Impasses

11 RACING GLORY :  Pour ses débuts dans les handicaps, il n’aura pas une tâche aisée. Sans  nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté8-1-2-16-4-15-12-14
Duo1-2-8-16

Le chiffre du jour

1’14 »8

FASTER SYGA (309 – R-3 à Argentan)

Il s’est imposé sur le parcours proposé, le 16 avril, et ce en 1’14 »8. Soit le meilleur chrono du peloton sur ce tracé normand. Une confirmation est attendue dans le Prix Texas Charm.

L’info du jour

LESSLEPASSER (101 – R-1 à ParisLongchamp)

Pour ses débuts en compétition, il a gagné avec la manière, début avril à Marseille-Borély. Il devrait logiquement répéter dans le Prix du Cherche Midi.

CALIFE DE PAULHAC (702 – R-2 à Tarbes)

Il n’a jamais conclu plus loin que 2e depuis ses débuts, affichant de surcroît quatre succès en six courses courues. Doué, il ne surprendrait pas en effectuant une course de rentrée gagnante dans le Prix Pierre de Castelbajac.

Le Pro du jour

Erno Szirmay aligne deux partants dimanche sur l’hippodrome d’Argentan (R-3). Rencontre.

Erno, vous alignez tout d’abord IDEPHIX DHELPA (213). Que doit-on en penser ? 

C’est un bon cheval. Il a du physique. Il est volontaire. Il me donne satisfaction au travail. Il s’élance en seconde ligne mais cela ne m’inquiète pas. Il peut suivre tous les trains et venir ensuite s’installer en tête de course si le rythme n’est pas assez soutenu. J’espère juste que la course ne va pas se jouer sur un sprint, comme la dernière fois à Argentan (ndlr, le 16/4). Il n’aime pas cela. Il conserve ma confiance. Ensuite, je pense qu’il a le potentiel pour venir à Vincennes. Il me reste juste quelques détail à régler afin de bien l’exploiter car il reste un peu autoritaire quand on le reprend. Cela dit, quand on va vite, il se libère. Il peut marcher sur les traces de Gala de Crennes. Je le juge d’ailleurs plus solide que son aîné.

Un mot également sur GRISETTE DU VIVIER (509)… 

Elle est dotée d’un joli modèle. Hélas, elle a pris trop de retard et elle est difficile à exploiter, tant physiquement que mentalement. C’est un peu un « gros ours mal léché »‘. Elle fonce, et « tire » tout le parcours. A la maison, c’est la même chose. Ici, sur cette distance de 1.609 mètres, il va y avoir du train. Cela va être mieux pour elle mais force est de constater que le lot est relevé pour elle. Je suis réservé.