arjel

Réunions du Dimanche 2 août 2020 – WATCH ME, on a d’yeux que pour elle…

Estampillé Gr.I, le Prix Rothschild (4e course) constituera le point d’orgue de la réunion dominicale de ce 2 août 2020 à Deauville (R-1). Dans ce classique réservé aux femelles de 3-ans et au-dessus, WATCH ME s’annonce difficile à déloger. Sacrée dans l’édition 2019 des Coronation Stakes (Gr.I), , à Ascot, outre-Manche, avant de se classer quatrième du Prix Jacques Le Marois (Gr.I), à pareille époque l’an dernier, à Deauville, la pensionnaire de Françis-Henri Graffard présente de solides garanties. D’autant que son récent succès, dans une listed-race deauvillaise, le Prix de la Calonne, atteste de sa bonne condition physique actuelle. Deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr.I), battue du minimum par Dream and Do, avant d’échouer sur plus long, sur les 2.100 mètres du Prix de Diane (Gr.I), début juillet à Chantilly, SPEAK OF THE DEVIL revient sur le mile avec des ambitions. Au regard des forces en présence, elle semble être la principale opposante à la première nommée même si les limites de la 4-ans HALF LIGHT, qui reste sur trois succès, dont un acquis dans un Gr.III, récemment en Allemagne, restent difficiles à cerner avec exactitude.

A Enghien (R-3), la 3-ans HANNA DES MOLLES trouve une belle occasion de renouer avec le succès dans le Prix du Ballon d’Alsace (6e course). En début de réunion, dans le Prix de la Porte Dorée (1ère course), un match est attendu entre deux chevaux entraînés en Belgique, à savoir BE BOP MARCEAUX, au mieux et confirmé dans les tournois réservés aux drivers amateurs,  et COMPLICE, lauréat de ses deux dernières tentatives avec son propriétaire-entraîneur-driver Yannick Desmet.

Le Quinté du jour

Le Grand Handicap des Collectivités Locales, quinté de ce dimanche à Deauville, se dispute sur la P.S.F, et son parcours des 1.900 mètres. Respectivement affichés 4e, 9e et 12e de cette course l’an dernier, AMIRVANN, FICELLE DU HOULEY et KHOCHENKO semblent en mesure de faire mieux cette année…

Gagnants

14 KHOCHENKO : Il reste sur une série de bons résultats en semblable compagnie. Troisième d’une course référence, le mois dernier à ParisLongchamp, et lauréat sur le tracé proposé, cet hiver, sa chance saute aux yeux.

Conseil de jeu : 10e G-P

2 FICELLE DU HOULEY : Elle retrouve le tracé sur lequel elle s’est adjugée le quinté Prix Dunette, début mars à Deauville. En dépit d’une situation pondérale moins favorable, elle conserve une bonne carte à jouer.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

8 AMIRVANN : Il a déjà remporté trois quintés. Deux d’entre eux ont été acquis sur le tracé proposé. Ici, pour sa course de rentrée, il ne saurait être sous estimé. Méfiance.

9 BLISS FOR EVER : En sept sorties publiques, ce 4-ans n’a jamais conclu plus loin que 4e. Mieux encore, il compte six podiums dont une victoire. Gare à ses débuts dans les handicaps.

Impasses

4 ALABAA : Il vient d’échouer dans un quinté réservé à sa promotion, celle des 4-ans. Ici, face à ses aînés, il n’aura pas une tâche aisée. D’autant qu’il manque de références sur le sable.

16 LA FIBRE : Certes, il vient de s’imposer dans un handicap à Aix-Les-Bains. Or, il s’attaque cette fois à plus forte partie. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté14-2-8-9-13-12-6-7
Couplé2-8-9-14

Le chiffre du jour

80%

BE BOP MARCEAUX (106 – R-3 à Enghien)

En cinq sorties à Enghien, il a signé trois succès et une place de 2e, soit 80% de réussite. Confirmé en pareille société, celle des amateurs, et à créditer d’une chrono d’1’13 »7 sur le parcours proposé, il fait partie des choix prioritaires du Prix de la Porte Doree.

L’info du jour

WATCH ME (401 – R-1 à Deauville)

Elle compte quatre succès en huit sorties publiques, dont celui acquis dans les Coronation Stakes, l’été dernier à Ascot. Récente lauréate sur le gazon deauvillais, elle ne devrait pas être loin de la vérité dans le Prix Rothschild (Gr.I).

HANNA DES MOLLES (601 – R-3 à Enghien)

Elle affiche quatre podiums, dont deux succès, en cinq courses courues. Encourageante 3e, récemment sur le tracé proposé, et ce en 1’13 »9, elle s’annonce redoutable dans le Prix du Ballon D’alsace.

Le Pro du jour

GLORIEUSE CARNOIS (203) sera au départ du Prix de Morangis, dimanche à Enghien (R-3). Voici les impressions de son entraîneur Luc Roelens.

Luc, que pouvez-vous nous dire sur votre pensionnaire ?

Elle a rejoint mon écurie cet hiver. Elle est dotée d’un joli modèle. Elle n’est pas des plus faciles. Elle reste compliquée dans sa tête et se montre un peu « gazée » dans les autres chevaux mais elle possède de grosses qualités. D’autre part, elle évolue dans le bon sens. A la maison, elle est de plus en plus calme. Elle travaille doucement tous les deux jours et prend cela du bon côté. Elle a pris confiance en elle au fil du temps. Sachez qu’elle est mieux lorsqu’on la laisse faire. Il faut éviter de la reprendre. D’ailleurs, elle a gagné en roue libre la dernière fois à la Capelle, et ce dans un bon chrono.

On vous sent confiant…

Oui. Elle est restée en bonne forme. Dimanche,  je la juge capable de lutter pour la victoire, d’autant qu’elle a déjà fait l’arrivée l’été dernier à Enghien. Ensuite, à terme, il n’est pas impossible qu’on revienne sous la selle, notamment l’hiver prochain. Sachez d’ailleurs qu’elle aurait gagné sans sa faute, courant juin à Caen. Ce jour-là, elle a connu un problème de ferrure. Elle a eu mal aux pieds. C’est ce qui explique sa faute.