arjel

Réunions du Dimanche 18 avril 2021 – Chemin dégagé pour SEALIWAY

La réunion dominicale de ce 18 avril 2021, à ParisLongchamp (R-1) ne manque pas d’intérêt.

Les Prix Juigné (1ere course) et de Chaillot (2e course) permettront tout d’abord de découvrir en compétition plusieurs 3-ans bien nés et tenus en estime.

Dans le Prix Jacques Laffitte (Listed-race – 3e course), les rentrants PAO ALTO, invaincu en deux sorties sur cette piste de Longchamp, et DREAM WORKS, lauréat du Prix Ridgway (Listed-race), l’été dernier sur cet anneau, seront revus avec intérêt. Ils devraient  s’expliquer avec le régulier KENWAY, en condition physique avancée.

Quant aux Prix de la Grotte (Gr.III – 5e course), et de Fontainebleau (Gr.III), ils verront se mesurer plusieurs prétendants aux futures Poules  d’Essai des Pouliches et des Poulains. Dans ce même Prix de Fontainebleau (6e course), SEALIWAY ne surprendrait pas en effectuant une course de rentrée victorieuse. Il aura surtout à redouter GALIK et RAIKU, lesquels ont en commun de rester sur une plaisante et récente victoire, mais également le prometteur PARCHEMIN, invaincu en deux sorties publiques, l’an dernier, à l’âge de 2-ans.

De son côté, le Prix Lord Seymour (7e course – Listed-race) sera marquée par le retour en piste du doué IN SWOOP, pas revu en compétition depuis sa 2e place obtenue dans le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr.I), début octobre.

Le Quinté du jour

Le Prix du Panthéon, quinté de ce dimanche, à ParisLongchamp, oppose des 4-ans, et ce sur la distance des 2.400 mètres. Lauréat d’un quinté de même facture, sur cette distance, fin mars à Saint-Cloud, THE GOOD MAN peut confirmer en dépit d’un poids revu à la hausse.

Gagnants

3 THE GOOD MAN : Il a trouvé sa voie à ce niveau. Il compte en effet une victoire et trois places en cinq quintés disputés. Bien que remonté de six livres sur l’échelle du handicapeur, il peut pleinement confirmer.

Conseil de jeu : 10e G-P

4 BLUE SWAN : Il a ouvert son palmarès en fin d’année dernière à Saint-Cloud, en terrain lourd, avant de prendre une encourageante 4e place, pour sa rentrée, dans le quinté Prix de Provence, fin mars à Saint-Cloud. Confirmation attendue.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

6 JAPARANA : Elle s’est imposée aisément, pour sa course de rentrée, le mois dernier au Croisé-Laroche. Gare à ses débuts dans les handicaps.

14 CHAMPY CHARM : Il est taillé pour réussir en semblable compagnie. Ici, il peut venir brouiller les cartes.

Impasses

11 POET’S BACK : Il a échoué dans un quinté,en début de mois à Saint-Cloud. Sans nous.

16 RISK TAKER : Il vient de conclure à la 5e place d’une course à réclamer. Pas facile d’y croire dans ce lot.

Les paris Quinté du jour

Quinté3-4-6-14-2-7-8-1
Duo3-4-6-14

Le chiffre du jour

60%

GALANTE DE TILLARD (209 – R-5 à Chartres)

En cinq prestations déferrée des postérieurs, elle a signé trois succès, soit 60% de réussite. Elle le sera dans le Prix Jardin et Création. La méfiance s’impose.

L’info du jour

SEALIWAY (604 – R-1 à ParisLongchamp)

Il compte quatre succès en sept courses courues, dont celui obtenu dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.I), début octobre sur cette piste.  Il sera suivi avec intérêt dans le Prix de Fontainebleau.

DJANGO UNCHAINED (404 – R-3 à Strasbourg)

Entrainé outre-Rhin, par Henk Grewe, ce poulain a fait l’arrivée de lots bien composés, l’an dernier dans l’Hexagone. Dès lors, il s’annonce redoutable dans le Prix de la Communaute de Commune de la Basse Zorn.

Le Pro du jour

La journée s’annonce chargée pour Yvonne Vollmer, dimanche, à Strasbourg. Rencontre.

Yvonne, pouvez-vous nous parler de vos quatre partants ?

SERAPHIEL (406) est un 3-ans de qualité. IL n’était pas très précoce. Il a été préservé à 2-ans. Je l’aime bien. Il a bien débuté fin mars à Nancy. D’autant qu’il n’avait pas énormément de travail. Dans l’immédiat, il peut faire 2.000 mètres mais j’ai des réserves quant à ses capacités à réussir sur plus long. Il pouvait également courir à Lyon-Parilly mais je préfère lui éviter un long voyage et ainsi préserver son mental. Il pourrait « monter » en pression. Dimanche, il devrait répéter. FEARLESS (410) est un poulain qui va progresser au fil des courses. Ici, le but est de lui donner une bonne leçon, un parcours école afin qu’il s’améliorer par la suite. Je pense également qu’il sera meilleur sur plus long et en terrain lourd. Son avenir est peut-être dans les handicaps. NANA GINA était également engagée dans cette course mais on va patienter avec de la débuter. Elle a de la taille et du modèle. Elle est arrivée tardivement à l’entraînement. Elle a déjà effectué trois « gazons » mais, selon moi, elle a encore besoin de travail. Elle est tardive. Elle n’est pas dénuée de moyens mais à mon avis, elle n’a pas la qualité de ses frères et soeurs. Dans la famille, ils vont dans les pistes bien souples. TREZY GIRL (502) a bien hiverné. Il y a de l’opposition, tant en nombre qu’en qualité. Cette course de rentrée va lui être profitable. Elle peut se placer. Ensuite, elle n’a pas un très bon programme en haies. Je pense la diriger dans les handicaps. Si elle n’a pas la valeur, il est possible que je l’oriente sur le steeple-chase. Elle est appliquée dans ses sauts. ROUGE DESIR (614) est toujours volontaire à 9-ans. Ceci dit, il a encore peu couru pour son âge. Il n’est pas « fatigué ». En outre, il a son caractère et a parfois besoin d’un leader pour aller au travail. Il est mieux à Strasbourg qu’à Nancy. La dernière fois, le cheval a bien conclu mais Aurélien (ndlr, Lemaître) l’a monté trop loin. Il était difficile de revenir de l’arrière ce jour-là. Je le munis d’une paire d’oeillères australiennes quand il fait face à de bonnes conditions de course. En haut de deuxième épreuve, il aurait eu une première chance. Ici, en bas de première, il faut que cela se passe bien. A noter qu’il apprécie les pistes très assouplies. Il est tombé beaucoup d’eau, environ 25mm dans la nuit de lundi à mardi. Depuis, la piste a séché à Strasbourg. Nous avons fait des galops mardi, je pensais trouver un terrain plus assoupli. Il sera compétitif cette année dans les handicaps de 2.400m et au-dessus.