arjel

Réunions du Dimanche 15 novembre 2020 – JAMES DU BERLAIS brigue un premier Gr.I

Le Prix Renaud du Vivier – Grande Course de Haies des 4-Ans (5e course – Gr.I) constituera le temps fort de la réunion programmée sur l’hippodrome d’Auteuil (R-1), en ce dimanche 15 novembre 2020. En constants progrès, et double lauréat de Grs.III, cette année, JAMES DU BERLAIS s’y présente avec une toute première chance. Confirmé et efficace sur les pistes assouplies, il ne devrait pas être loin de la vérité. S’il retrouvera sur sa route MOISES HAS et GRAND MESSE, ses dauphins dans le Prix Pierre de Lassus (Gr.III), le 18 octobre sur le tracé proposé, celui des 3.900 mètres, il lui faudra également surveiller du coin de l’oeil FOR FUN, son tombeur dans le Prix Alain du Breil – Course de Haies de Printemps des 4-ans (Gr.I), au premier semestre, le 13 juin sur l’anneau de Compiègne.

A Laval (R-4), GANAY DE BANVILLE est un lauréat en puissance dans la cinquième course du programme, d’autant qu’il retrouve le tracé de son dernier succès, celui acquis le 1er novembre. Dans l’épreuve suivante, le Prix Georges Lambert (6e course), son compagnon d’entraînement FABAGO DU GERS, soigneusement préparé pour ce rendez-vous, devrait s’expliquer avec FETICHE ATOUT, lequel possède le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé.

Le Quinté du jour

Le Prix Marc Antony (6e course), quinté de ce dimanche, à Auteuil, mettra aux prises seize hurdle-racers de 4-ans. Respectivement affichés 3e et 5e d’une épreuve de même facture, le Prix Santo Pietro, le mois dernier, STOP LINE et AYETH attirent l’attention.

Gagnants

5 STOP LINE : D’une louable régularité depuis le début de l’année, elle vient de prendre la 3e place d’un événement référence. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 15e P

2 GAGNEUR : Il s’est adjugé le quinté Prix Alain et Gilles de Goulaine, début septembre avant de se classer 3e d’un autre événement, le Prix Guillaume de Pracomtal, le 1er octobre, où il dominait quatre de ses rivaux du jour. On garde.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

11 AYETH : Il vient d’aligner trois places d’honneur dans des handicaps de même facture, à Auteuil. Il devrait une nouvelle fois être dans le coup.

4 BETONG EMERY : Jugé sur sa place de 4e obtenue dans le Prix Guillaume de Pracomtal, le 1er octobre, où il s’intercalait entre Gagneur et Stop Line, il mérite crédit.

Impasses

15 GRECO LATIN : Il manque de références à Auteuil et s’attaque à plus forte partie qu’en dernier lieu, à Saint-Malo.

16 SAINT MARS : Il a échoué à ce niveau, le 22 octobre. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté5-2-11-4-3-12-7-9
Couplé2-4-5-11

Le chiffre du jour

1’13 »9

FETICHE ATOUT (609 – R-4 à Laval)

Il compte trois succès en cinq sorties à Laval. En outre, il possède, en 1’13 »9, le meilleur chrono du pelotons sur le tracé proposé. Dès lors, il mérite crédit dans le Prix Georges Lambert.

L’info du jour

JAMES DU BERLAIS (504 – R-1 à Auteuil)

Il s’est progressivement hissé parmi les meilleurs de sa promotion et n’a jamais conclu plus loin que 2e lors de ses huit derniers parcours. Sauf incident, il devrait s’adjuger le Prix Renaud du Vivier – Grande Course de Haies des 4-Ans, d’autant qu’il vient de s’imposer facilement dans l’épreuve préparatoire.

GANAY DE BANVILLE (511 – R-4 à Laval)

Ce trotteur préservé n’a pas les gains en rapport avec son potentiel. Affichant six succès en quinze courses courues, et récent lauréat sur le tracé proposé, il devrait signer une nouvelle victoire.

Le Pro du jour

Patrick Ploquin présentera HEROINE DU LANDRET (408), dimanche à Laval (R-4). Rencontre.

Patrick, que pouvez-vous nous dire sur votre pensionnaire ?

Il ne faut pas la juger sur sa dernière sortie à La Rochelle (ndlr, le 30 octobre). Je lui ai demandé trop d’efforts en début de parcours. Cela l’a mis dans le « rouge » et elle a faibli pour finir. Généralement, elle s’élance moins vite et trace de bonnes fins de course. Elle fait de son mieux. Sachez également qu’elle apprécie le départ autostart même si elle s’élance mieux départ volté depuis que nous lui avons mis des oeillères. Il faut la démarrer à sa « main ». Au travail, elle me donne satisfaction. Je ne suis pas certain qu’elle soit taillée pour la Grande Piste de Vincennes. Elle n’a pas les allures pour « monter la côte ». Je la préfère Piste Plate. Pour dimanche, j’ai repéré deux ou trois adversaires sérieux. Elle briguera une 4e voire une 3e place.