arjel

Réunions du Dimanche 13 décembre 2020 – FACE TIME BOURBON, l’épouvantail de la Qualif2 du Prix d’Amérique

La deuxième préparatoire au Prix d’Amérique (Ex – Prix du Bourbonnais) constituera le point d’orgue de la réunion dominicale de ce 23 décembre 2020. Le champion FACE TIME BOURBON y fait figure d’épouvantail.

Dans la rencontre suivante, le Prix Ariste Hémard (Gr.II – 5e course), autre temps fort de la journée, Sébastien Guarato semble bien représenté. Il pourra en effet compter sur GREEN GRASS, laquelle n’a trouvé que le doué Power pour la devancer dans le Grand Prix de l’U.E.T,  courant octobre, et sur la chevronnée GUNILLA D’ATOUT, qui aura surtout contre elle de ne pas avoir été revue depuis le 29 août, date de son sacre dans le Critérium des 4-ans, face aux mâles. Face à elles, GEMME DE BUSSET et GLORIA BERRY, respectivement affichées première et troisième du récent Prix de Picardie, sans oublier GOLDY MARY, alignée pieds nus cette fois, tenteront de leur donner du fil à retordre.

Un peu plus d’une heure plus tard, dans le Prix de Castillonnès (7e course), DOUCHKA WIND, qui collectionne les bons résultats au trot monté, est une lauréate en puissance. Sa contemporaine DARLING BERRY, de retour sous la selle avec des prétentions sans oublier leur aîné CADEL DE CAHOT, en forme, peuvent compléter le podium.

Le Quinté du jour

Deuxième épreuve préparatoire au Grand Prix d’Amérique, le quinté Prix du Bourbonnais mettra aux prises, dimanche, seize trotteurs de premier plan. On retrouve notamment sur les rangs le champion  FACE TIME BOURBON, lequel s’annonce une nouvelle fois difficile à battre, ainsi que DELIA DU POMMEREUX, qui peut se targuer d’avoir remporté les deux dernières éditions.

Gagnants

16 FACE TIME BOURBON : Ce 5-ans n’est pas le plus argenté de la course par hasard. Ce champion devrait une nouvelle fois faire étalage de sa classe. Le cheval à battre !

Conseil de jeu : 20e G-P

Spéculatifs

11 DELIA DU POMMEREUX : Ce n’est autre que la double tenante du titre. Remarquée dans la première préparatoire au Prix d’Amérique, elle s’annonce redoutable.

5 FAKIR DU LORAULT : Plaisant 4e du Prix de Bretagne (Qualif1), il a depuis fait sien le Prix Doynel de Saint Quentin, le  week-end dernier. S’il a bien récupéré, il devrait répéter.

2 VALZER DI POGGIO : Son entraîneur Jean-Michel Bazire tente de nouveau de le qualifier pour l’épreuve reine, le dernier dimanche de janvier. Il le drive avec la ferme intention de conclure sur le podium et ainsi obtenir le visa qualificatif.

Impasses

1 HUDSON RIVER : Même s’il sera pieds nus pour l’occasion, ce 4-ans s’attaque ici à forte partie. Sans nous.

15 BILIBILI : Il poursuit sa préparation à l’attelé en vue de futures échéances sous la selle, et notamment le Prix de Cornulier, le mois prochain. On patiente.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 16. Champ réduit : 11-5-2-13-5-14-10
Couplé2-5-11-16

Le chiffre du jour

71%

GUNILLA D’ATOUT (510  – R-1 à Vincennes)

Elle affiche dix succès en quatorze courses courues, soit plus de 71% de réussite. De quoi lui valoir de logiques preneurs dans le Prix Ariste Hémard.

L’info du jour

DOUCHKA WIND (708 – R-1 à Vincennes)

Elle compte trente podiums, dont seize succès, en 37 sorties sous la selle. Ses trois derniers parcours dans la discipline ont d’ailleurs été couronnés de succès. Aussi, elle s’annonce redoutable dans le Prix de Castillonnes.

EDWARD D’ARGENT (914 – R-3 à Pau)

Il est le plus titré des quatorze candidats au Prix Abel Ramon Diago. Même s’il n’a pas été revu depuis le 20 mai 2018, date de sa 3e place obtenue dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.I), il ne surprendrait pas en s’illustrant d’entrée de jeu.

Le Pro du jour

Installé dans la Sarthe, Alexandre Chevrier déléguera FOUDRE DU BENGALE (306), dimanche à Vincennes (R-1). Rencontre.

Alexandre, que pouvez-vous nous dire sur votre jument ?

Elle a été déclarée non-partante au mois d’octobre en raison d’un problème administratif, notamment de dates de vaccination. J’ai ainsi manqué deux engagements avec elle. Elle effectuait sa course de rentrée, le mois dernier à Vincennes. Elle était ferrée « lourd » ce jour-là. En outre, la course est partie vite et elle s’est « mise dans le rouge »  trop tôt. Cette course n’est pas à prendre au pied de la lettre. Et, en début de mois, elle était également ferrée et n’était pas encore à 100%. Face à des rivales qui évoluaient pieds nus, sa tâche était compliquée.

Quels seront ses principaux atouts ?

La jument a bien progressé au travail. Elle passe ses journées dehors et se plaît à l’écurie. Elle approche de son meilleur niveau. En outre, elle se produira cette fois déferrée. A noter qu’elle est aussi efficace sur 2.100 que 2.700 mètres. Elle sait finir vite lorsqu’on lui masque l’effort. C’est un bon engagement pour elle. La course est fermée et réservée aux jument des son âge. Ne soyez-pas surpris si elle refait parler d’elle…