arjel

Réunions du Dimanche 10 mars 2019 – Un Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur qui s’annonce explosif !

L’hippodrome de Cagnes-sur-Mer (R-1) propose une réunion de gala en ce dimanche 10 mars 2019. Point d’orgue de cette journée azuréenne : Le Critérium de Vitesse (Gr.I- 6e course). Lauréat de ce classique disputé sur le mile, l’an dernier, BOLD EAGLE tentera de conserver son titre. Une ambition à la hauteur de ses moyens. Le pensionnaire de Sébastien Guarato retrouvera sur son chemin son cadet READLY EXPRESS, qui débute sur l’anneau cagnois un mois après son facile succès dans le Prix de France, où il dominait notamment le précédent nommé. Respectivement affichés deuxième et quatrième de ce même Prix de France, le 10 février, UZA JOSSLYN et DIJON, lequel s’est également classé troisième de ce Gr.I cagnois, l’an dernier, semblent les plus indiqués pour les accompagner.

A suivre également en confiance le 4-ans FIRST IN LOVE dans le Prix de Cabourg (2e course). Venant de prouver sa bonne forme sur cet anneau, retrouvant certains de ses rivaux du jour à poteau égal, et aligné déferré des postérieurs pour son objectif de l’hiver, il s’annonce redoutable dans cette Coupe des 4-ans.

De son côté, Nicolas Ensch est bien représenté dans le Prix de Florence (3e course). Il pourra en effet compter sur ELVIS DU VALLON et ELSA DE BELFONDS, lesquels possèdent les meilleur chronos du peloton sur le parcours proposé.

Quant à notre pro du Jour, Anthony Muidebled, il aborde cette réunion cagnoise en confiance.

Le Quinté du jour

Huit des quinze trotteurs d’âge alignés dans le Prix de Rome – Tor Di Valle, quinté de ce dimanche, à Cagnes-sur-Mer, étaient au départ d’une épreuve de même acabit, le Prix de Stockholm, en début de mois sur ce tracé. Même s’ils n’ont pas été en mesure de se mettre en évidence, ce jour-là, BOLT et COLONEL BOND s’y présentent avec de solides espoirs de revanche. Ils devraient s’expliquer avec le bien né CASH AND GO, en phase ascendante…

Gagnants

8 CASH AND GO : Propre frère du champion Bold Eagle, ce représentant de Pierre Pilarski a gagné Gr.II, à l’âge de 5-ans, en 2017, avant de connaître des ennuis de santé. En phase ascendante, comme en témoignent ses derniers parcours à Vincennes, il effectue le déplacement sur l’anneau cagnois avec de légitimes prétentions.

Conseil de jeu : 10e G/P

7 BOLT : Certes, il a rapidement été disqualifié dans le quinté référence Prix de Stockholm. Or, il avait auparavant collectionné les bons résultats, se classant notamment 2e du bien composé Prix de la Côte d’Azur. A racheter en confiance.

Conseil de jeu : 10eP

Spéculatifs

12 COLONEL BOND : Âgé de 7-ans, ce pensionnaire de Jean-Pierre Ensch affiche un succès et trois places en sept quintés courus. Preuve de son efficacité à ce niveau. S’il s’élance mieux qu’en dernier lieu, il faudra compter avec lui ici.

9 VIKING FROMENTRO : Il n’a plus à faire ses preuves dans les événements, y comptant deux succès et neuf places en vingt prestations. Présenté ici pieds nus, contrairement à sa course de rentrée du mois dernier à Vincennes, ce bon finisseur devrait être dans le coup.

Impasses

1 VIVALDI DU VIVROT : Ses deux récentes sorties sur cette piste cagnoise n’inclinent guère à la confiance. Impasse tentante.

13 ARTHURO BOY : Désormais âgé de 9-ans, cet ancien protégé d’Yves Dreux a perdu de sa superbe. Bien que présenté déferré pour ce rendez-vous, sa présence à l’arrivée constituerait une surprise.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 8. Champ réduit : 7-12-9-4-3-10-2
Couplé7-8-9-12

Le chiffre du jour

78%

ELVIS DU VALLON (308 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Il s’est présenté à quatorze reprises sur le tracé cagnois proposé, celui des 2.925 mètres. Résultat : Onze podiums (soit 78% de réussite), dont cinq succès. Un score qu’il devrait améliorer dans le Prix de Florence – Coupe des 5-ans.

L’info du jour

FIRST IN LOVE (211 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Toute sa préparation hivernale a été axée sur ce Prix de Cabourg – Coupe des 4-ans. N’ayant pas à rendre la distance, contrairement à ses trois places de 3e obtenue cette année sur ce parcours, il devrait lutter pour la palme. A fortiori en évoluant déferré des postérieurs pour la première fois.

KOURKAN (501 – R-4 à Saint-Cloud)

Toujours présenté à bon escient (onze podiums, dont six succès, en quinze courses disputées), ce pensionnaire de Jean-Marie Béguigné est confirmé sur le mile de Saint-Cloud. Il s’est d’ailleurs adjugé ce Prix Altipan, en 2017. Performant sur les pistes assouplies, il ne devrait pas décevoir.

Le Pro du jour

La journée s’annonce chargée pour Anthony Muidebled, dimanche à Cagnes-sur-Mer (R-1). Il évoque les chances de ses quatre partants :

Anthony, comment abordez-vous cette réunion ?

Avec optimisme. On aura de bonnes cartes à jouer. GIORGIO PERRINE (107) est au mieux. Il vient d’ailleurs de s’imposer à Cagnes-sur-Mer, sur le tracé qu’il retrouvera dimanche. Il a de la qualité. Il faut juste éviter qu’il « tire » durant le parcours.Il a en effet tendance à « brancher ». C’est son principal défaut. Je vais m’efforcer de bien le détendre. J’espère aussi que la course sera rythmée. Si tel est le cas, il devrait être dans le coup. FRANKLIN PARK (205) est un bon cheval. Il manque encore de vitesse mais pas de moyens. Cela s’est moins bien passé que ce que je pensais, lors de ses deux derniers parcours. Il est parti au galop le mois dernier à Cagnes. Et, le dernier coup, à Vincennes, il n’a pas eu un bon parcours, à deux, le nez au vent. Depuis le début du meeting, je ne l’ai pas comme souhaité. Pourtant, il est vraiment doué. Il a tendance à partir sur sa gauche en ce moment, notamment dans les virages. On a essayé de rectifier ce petit souci. Selon moi, il a la pointure de ce lot. S’il fait sa valeur, celle affichée durant l’automne, il devrait lutter pour le succès. EKIANGO DE NILE (305) fait toutes ses courses. Il sait démarrer et est pratique. Ce n’est pas trop un gagneur mais il collectionne les places. Avec lui, il faut courir caché. Je redoute Elsa de Belfonds (307) et Elvis du Vallon (308) mais le mien a sa chance pour la 3e place. Quant à DELMONICA (502), elle avait montré de la qualité en début de carrière avant de connaître des ennuis de santé, notamment la gourme et des problèmes musculaires à 5-ans. Tout est rentré dans l’ordre. Elle ne m’a donc pas surpris lors de ses trois derniers succès. C’est une bonne jument. Elle rattrape le temps perdu. On arrive en fin de meeting. Elle a le droit d’être un peu émoussée mais elle va faire sa course. Elle tourne à gauche comme à droite. J’ai décidé de la déferrer. En outre, je vais lui retirer les bottines. C’est un essai. S’il y du train, elle sait finir. Une place est dans ses cordes.