arjel

Réunions du Dimanche 10 février 2019 – Grand Prix de France : En présence de la tenante du titre…

Réunion de gala à Vincennes en ce dimanche 10 février 2019. Deux classiques, à savoir le Prix des Centaures (5e course), sous la selle, et le Grand Prix de France (6e course), sont en effet à l’affiche de cette nouvelle réunion dominicale dans le temple du trot.

Dans le premier cité, les 4-ans FADO DU CHENE, FEELING CASH et FLORE DE JANEIRO, lesquels ont formé, dans cet ordre, le trio gagnant du Prix de Vincennes (Gr.I), le 23 décembre, tenteront de résister au retour de leurs aînés EVANGELINA BLUE, récente lauréate du Prix Camille Blaisot, EKEREN, qui avait dominé la précédente citée lors de son succès dans le Prix Emile Riotteau, courant décembre, et DAELIA DE VANDEL, dauphine de Dexter Fromentro dans le Prix de l’Ile de France (Gr.I), pas plus tard que dimanche dernier, ces trois derniers devant composer avec un handicap initial de 25 mètres. Une course-poursuite qui promet !

Dans le Grand Prix de France, un match est attendu entre la tenante du titre BELINA JOSSELYN, auréolée de son sacre dans le récent Prix d’Amérique, et BOLD EAGLE, lauréat de cette course course en 2016 et 2017 et 2e l’an dernier, sans oublier le Scandinave READLY EXPRESS, vainqueur du Prix d’Amérique 2018 et 3e cette année.

Le Quinté du jour

Retenu pour le quinté et ses dérivés, le Prix des Vosges mettre aux prises dix-huit trotteurs d’âge. Vainqueur d’un gr.III, en début de carrière, sur le tracé qui nous intéresse, BIG BOSS mérite d’être rangé parmi les choix prioritaires de cette rencontre.

Gagnants

14 BIG BOSS : Il est confirmé en pareille société, et affiche une victoire et trois places de 2e en sept sorties sur le parcours proposé. Efficace pieds nus, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 10e G/P

11 BLEU CIEL : Il a mieux couru que ne l’indique sa place de 6e obtenue dans le quinté Prix de Craon, fin décembre à Vincennes. Au mieux et présenté pieds nus, il comptera de logiques preneurs.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

13 CYRIEL D’ATOM : Jugé sur sa place de 3e acquise derrière Coach Franbleu, et Ce Bello Romain, fin octobre, dans un lot de meilleure facture, il ne surprendrait pas en donnant une bonne réplique aux deux précédents nommés.

3 BRAQUO : Certes, il reste sur une disqualification et fait partie des moins argentés du peloton. Or, il évoluera déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière. La méfiance s’impose.

Impasses

1 BORIS DE KARA : Il n’a pas couru depuis le début du mois d’octobre et reste ferré. Impasse conseillée.

12 BRELAN DU VIVIER : Même constat que pour le précédent cité.

Les paris Quinté du jour

Quatrio14-11-13-3-18-16-17
Duo 411-13-14

Le chiffre du jour

100%

BOLD EAGLE (606 – R-1 à Vincennes)

En douze sorties sur ce tracé des 2.100 mètres, départ lancé, grande piste, il a signé neuf succès et trois places de 2e, soit du 100% de réussite dans le couplé gagnant. Des statistiques qu’il entend bien soigner dans l’édition 2019 du Prix de France.

L’info du jour

FADO DU CHENE (502 – R-1 à Vincennes)

Ce 4-ans compte déjà huit victoires en treize prestations publiques, dont celles acquises dans les classiques St Léger des Trotteurs, courant mai, Prix d’Essai, le mois suivant, et Prix de Vincennes, cet hiver. Récent lauréat sur le tracé proposé, il peut les emmener loin dans le Prix des Centaures…

ERMINIG D’OLIVERIE (712 – R-1 à Vincennes)

Avec près d’un million d’euros de gains engrangés en compétition, elle est de loin la plus capée de sa promotion. Deuxième du Prix de Croix (Gr.II), le mois dernier face aux mâles, elle trouve ici l’occasion de renouer avec le succès, d’autant qu’elle n’affronte que ses contemporaines.

Le Pro du jour

CADEL DE CAHOT (815) sera au départ du Prix de Lannion, dimanche à Vincennes (R-1). Son entraîneur Stéphane Prioul nous en parle :

Stéphane, qu’avez-vous pensé de la dernière sortie de votre protégé ?

Cette course est à oublier. Le cheval devait composer avec le n°8 en dehors, derrière l’autostart. J’avais demander à son driver de lui masquer l’effort et de prendre un dos. Or, le cheval a effectué une bonne partie du parcours, en épaisseur, le nez au vent.

Comment abordez-vous ce rendez-vous ?

Avec optimisme. Le cheval a bien récupéré. Il est bien au travail. Comme vous le savez, il a de la qualité. Il l’a prouvé lors de ses sorties précédentes. Il est performant sur la Grande Piste, et en montant. Certes, il aura contre lui de rendre la distance mais je compte de nouveau sur lui. D’autant que Florian le connaît très bien. Il sera de nouveau munis d’alus légers. C’est plus confortable pour lui. Je me méfie de Cocktail Desbois (802), qui d’après ce que j’ai entendu a été préparé pour cette épreuve. Son programme n’est pas tracé car avec lui, on y va au jour le jour. Il reste anxieux, et voyage avec un poney.